Animateur télé, radio, comique, acteur, producteur... En 25 ans de carrière, Patrick Sébastien s'est essayé à tous les genres avec plus ou moins de succès. Enfant du sud-ouest, il cultive l'ambiance de la troisième mi-temps. Sa nouvelle lubie : la politique. Et pourquoi pas devenir comme Coluche ?

''© Maxppp''

"Après avoir pourri les mariages et les communions, je vais pourrir les manifestations..." déclare-t-il un jour sur le plateau des ''Années bonheur'' à propos d'une de ses chansons ''On voudrait des sous''... C'est le cas de le dire. Le voilà à l'assaut du monde politique. En 2009, Patrick Sébastien lance le DARD, le Droit Au Respect et à la Dignité (www.le-dard.com). L'animateur-humoriste souhaite rallier les déçus de la politique traditionnelle à travers ce site web participatif.

Cependant, par le biais d'un court billet publié sur internet, l'animateur annonce la dissolution de son rassemblement politique. Il accuse les médias et les politiques de lui en avoir "mis plein la gueule".

Publicité
Le Dard revendiquait plus de 25 000 adhérents et plus de 23 000 propositions pour faire bouger les lignes. Des propositions faites par les membres de l'association et qui devaient être présentées (selon Patrick Sébastien) aux deux finalistes de l'élection présidentielle de 2012. Ça nous rappelle Nicolas Hulot et son pacte écologique. Imitation ? En tout cas, l'animateur n'a pas fini de jouer les trublions !

''© Maxppp''

1. Et maintenant, la politique !Patrick Sébastien est né le 14 Novembre 1953 à Brive la Gaillarde, en Corrèze. Après de brèves études en faculté de lettres, il s'installe à Paris en 1974 et met sur pied un spectacle comique basé sur des imitations de différentes vedettes, en particulier Bourvil (c'est d'époque !). Il aime se faire la tête de quelqu'un, c'est-à-dire se maquiller et se déguiser afin de ressembler à une célébrité pour pouvoir l'imiter plus facilement. Le ridicule ne tue pas. Patrick Sébastien en joue. Qui ne se souvient pas de cette interview de Jacques Chirac par la célèbre marionnette Tatayet ? (sic) C'est l'ère de la politique spectacle. On le traite de populiste. Lui répond populaire. On aime, ou pas.Patrick Sébastien ne fait pas toujours dans le bon goût. Comme en 1985 où il est condamné pour propos racistes après s'être grimé en Jean-Marie Le Pen et avoir chanté ''Casser du noir'' sur la mélodie de ''Casser la voix'' de Patrick Bruel. Le Sébastien est une grande gueule ! Et ça plaît. 9 Olympia, des centaines de galas chaque année... A la fin des années 70, il se fait une place sur les plateaux de télévision, notamment ceux de Guy Lux.''© Maxppp''2. Humoriste avant tout !3. Un homme à femmesPatrick Sébastien passe toute son enfance à Juillac, en Corrèze. Il est élevé par sa mère seule. Comme tous les jeunes garçons, il court inlassablement les jupons. Encore mineur, il était déjà père d'un garçon, Sébastien, né en 1971 (son pseudonyme est d'ailleurs un hommage à son fils). Le jeune homme va se tuer dans un accident de moto à l'âge de 19 ans. Les années 90 restent une période sombre pour l'artiste, qui a un deuxième fils. Olivier Boutot est né en décembre 1980. Il suit les traces de son père, puisqu'il est lui aussi animateur à la télévision, sous le pseudo d'Olivier Villa.Patrick Sébastien est un séducteur. Il a d'ailleurs eu toutes les têtes : cheveux longs, courts, crâne rasé. Il va même jusqu'à imiter la coiffure de David Ginola (égérie L'Oréal). Il sera à une époque en ménage avec la chanteuse Marie Myriam (la seule gagnante française de l'Eurovision en 1977). Il épouse Fanfan, une ancienne coco-girl rencontrée en 1987, avec qui il aura un enfant né en 1991, prénommé Benjamin. Ils divorcent en 1992. Mais en 1993, il rencontre Nathalie, dite Nana, avec qui il se mariera dans le stade de Rugby de Brive en 1998. Depuis, pas de vague !''© Maxppp''4. Le Rugby : un rêve de gosse pour Patrick SébastienComme tous les jeunes garçons de Corrèze, Patrick Sébastien a joué très tôt au rugby. Un sport qu'il a rêvé de pratiquer en tant que professionnel. S'il ne peut pas être joueur, Patrick Sébastien devient à l'âge adulte le patron du Club Athlétique Brive Corrèze Limousin (le CA Brive).Sous sa présidence, Brive remporte la Coupe d'Europe des clubs en 1997, et échoue en finale un an après. C'est l'heure de la séparation avec le club. Mais pas avec celui du monde de l'ovalie. Appelé par le président Pierre Martinet, il devient directeur sportif du club de Bourgoin-Jallieu en 2002, qu'il quitte 3 ans plus tard.En 2007, le CA Brive est menacé de relégation. Patrick Sébastien redevient Président d'honneur du club avec l'objectif de le faire remonter dans l'élite du championnat de France. Les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Une mésentente avec la nouvelle direction et Patrick Sébastien démissionne en 2009.''© Maxppp''5. L'animateur radioAoût 2007, grand communiqué de presse. Après 15 ans d'absence sur les ondes, Patrick Sébastien est de retour à la radio sur RTL. Il est annoncé dès la rentrée de septembre sur la grille du week-end pour une nouvelle émission de divertissement "Nos plus belles années" qu'il co-présente avec Rémi Castillo. 2 saisons plus tard, l'animateur est débarqué. Nouveau communiqué le 1er juin 2010, Patrick Sébastien est remercié ! La station de la rue Bayard préfère prendre ses distances. L'animateur se lance en politique.''© Maxppp''6. Patrick Sébastien, comédienDans les années 80, Patrick Sébastien se passionne pour le cinéma. En 1985, il joue le rôle d'un aveugle dans ''Le téléphone sonne toujours deux fois''. Il apparaît aussi dans ''Le Pactole'' de Jean-Pierre Mocky. Acteur, ce n'est pas suffisant. L'animateur voit plus grand. Il rêve de pouvoir réaliser son premier long métrage. En 1999, il produit, monte, interprète et réalise ''T'aime'' où Annie Girardot lui donne la réplique. Il est tourné dans le village où Patrick Sébastien a une maison. Nostalgie ! Certaines séquences se déroulent même dans l'ancienne chambre de l'animateur. Mais les critiques et le public n'adhèrent pas. C'est un gros bide ! Le film est d'ailleurs répertorié sur nanarland.com, le site des mauvais films sympathiques.Il reviendra sur grand écran en 1997 dans le rôle d'un légionnaire extrémiste dans ''Quatre garçons pleins d'avenir''.En 2010, c'est sur les planches parisiennes dans ''Le Kangourou'' que l'on retrouve Patrick Sébastien. Une pièce de théâtre qu'il a écrite. La mise en scène a été confiée à Olivier Lejeune.''© Maxppp''Homme de lettres ? oui, mais ce n'est pas non plus de la grande littérature. Pas l'ombre d'une ressemblance avec Jean D'Ormesson ou Mary Higgins Clark. Patrick Sébastien c'est un genre bien à lui et 8 livres au compteur. Excusez du peu !Deux livres provoquent le scandale. En 2005, Patrick Sébastien publie ''Vitriol Menthe''. Un livre où il explique ses expériences dans les clubs échangistes parisiens. L'année suivante, il sort un roman ''Putain d'audience'', ouvrage dans lequel l'animateur lève le voile sur les dessous de la télé.''© Maxppp''7. Patrick Sébastien, l'écrivain8. Patrick Sébastien, le chanteurNon ! Son déclic musical n'a pas eu lieu en 1987 lorsqu'on le voit dans le clip de la chanson ''Viens boire un petit coup à la maison'' du groupe Licence IV. C'est bien avant. En 1976, l'humoriste est en première partie de Michel Sardou à l'Olympia. Sa carrière est lancée. Patrick Sébastien sort son premier disque, ''Je l'aime à courir'', en 1979. A son palmarès : 16 albums. Sa musique nous rappelle tous un bal des pompiers oublié un été sur la plage ! Le registre du populaire... C'est son truc à Patrick Sébastien. C'est donc tout naturellement qu'on retrouve ce trait de sa personnalité dans les titres de ses chansons : ''La Fiesta'', ''Tourner les serviettes'', ''Ah si tu pouvais fermer ta gueule'' ou encore ''Le Petit Bonhomme en mousse''.''© Maxppp''En 1984, il fait ses débuts sur TF1 avec ''Carnaval''. Un concept original d'émission de variétés où tous les membres du public sont déguisés par les soins de la production. Le programme fait un carton et réalise 50% de parts d'audience. Fort de ce succès, il lance ''Sébastien c'est fou''. L'animateur se déguise en célébrité et reçoit de nombreuses personnalités dans des sketches qui séduisent de nombreux téléspectateurs.En 1992, il réalise un coup de maître. Déguisé en candidat anonyme, il participe à de nombreuses émissions de TF1 (''La Roue de la fortune'', ''Tournez manège'', ''Une famille en or'') qu'il perturbe. La diffusion de ce ''Grand Bluff'' réunit plus de 17 millions de téléspectateurs et propulse Patrick Sébastien dans le Guinness Book des records.Il enchaîne ensuite les succès d'audience avec ''Sébastien chez vous'', ''Super nanas'', ''L'homme aux mille visages''... Mais l'animateur passe de mode. Il est jugé ringard ! Sous l'avalanche de critiques, il disparaît du petit écran. Il y revient cependant quelques années plus tard, mais dans le service public. Sur France 2, il succède à Jacques Martin et anime ''La grande école des fans''. Il produit depuis septembre 98 ''Le plus grand cabaret du monde''. Depuis 2007, il présente également ''Les années bonheur'', un condensé d'humour façon Patrick Sébastien qui réunit tout de même près de 4 millions de fidèles.''© Maxppp''9. L'animateur télé