L'épreuve que nous venons de traverser ensemble a impacté nos vies et nos projets. Les équipes UNICEF sont mobilisées depuis le début de la crise pour protéger les enfants partout dans le monde. Pour la première fois, UNICEF est intervenu directement en France, notamment en région parisienne et à Marseille. Cette crise nous fait parfois rêver d'un « monde d'après » plus juste et plus heureux pour tous les enfants. C'est une période propice à la réflexion voire à l'engagement pour certains pour défendre leurs valeurs. Si c'est votre cas, sachez qu'il est possible de transmettre une partie de son patrimoine, quel qu'il soit, pour sauver, éduquer, protéger les futures générations. Transmettre à UNICEF, c'est en effet lier ses valeurs, et parfois même l'histoire de toute une vie à une organisation qui agit depuis bientôt 75 ans pour donner un avenir meilleur aux enfants partout dans le monde.
Agir avec UNICEF pour guider les enfants vers un avenir meilleur
Sommaire

Chaque legs est l’histoire d’une vie. Une vie portée par des valeurs et l’envie de donner à chaque enfant un avenir meilleur.

« L’esprit du legs, c’est transmettre pour être utile »

Florence, bienfaitrice

Parfois, l’on rêve d’améliorer le monde de demain. On se demande comment on pourrait aider davantage les enfants dans le monde entier, pour qu’ils aient accès à une éducation, à la santé, à la protection, pour qu’ils deviennent demain des adultes heureux et puissent construire leur vie.

Transmettre une partie de son patrimoine peut être une alternative au don avec beaucoup d’intérêt car il s’agit de prolonger son engagement à long terme, sans pour autant se priver dans l’immédiat.

Transmettre une partie de son patrimoine à UNICEF, c’est aussi lier ses valeurs à ceux d’une organisation qui n’a de cesse, depuis bientôt 75 ans, de construire  un monde meilleur pour chaque enfant.

> Pour tout savoir, demandez gratuitement le guide conseil UNICEF sur les transmissions de patrimoine 

Pourquoi lègue-t-on à UNICEF ? Ils témoignent…

 « Je suis née après la guerre mondiale et j’ai toujours entendu mes parents parler des privations alimentaires et médicales dont ils avaient souffert. Ils ont aussi fait en sorte de m’ouvrir toute jeune à la prise en compte des enfants défavorisés. J’ai découvert la différence, la chance d’être née au bon endroit, au bon moment. L’UNICEF a toujours fait partie de ma vie, déjà enfant je me rappelle avoir joué avec des puzzles UNICEF ! C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de léguer à cette magnifique organisation une partie de mon patrimoine, pour continuer son action auprès des enfants démunis. »

Élisabeth, bienfaitrice

« Depuis longtemps donateurs d’UNICEF, nous avons décidé d’aller au bout de notre engagement en inscrivant UNICEF dans notre testament. Nous avons vraiment été confortés dans notre  choix lors d’un voyage sur le terrain, au Niger. Nous avons vu la malnutrition, la maladie, le dénuement. Mais nous avons aussi vu tellement de vie chez  ces enfants qui luttent ! Nous avons vu le travail incroyable des équipes UNICEF. Leur courage, leur abnégation pour sauver tous ces enfants avec peu de moyens. Nous avons vu la grande utilité qu’aura notre legs. Et finalement, nous sommes repartis bien plus riches. En emportant tous ces visages dans  nos cœurs. »

Michelle et Jocelyn, bienfaiteurs

Découvrez en image le voyage de Michelle et Jocelyn, testateurs, avec les équipes UNICEF du Niger !

« Je suis parti de rien. J’ai beaucoup souffert durant mon enfance… Je n’oublie pas mon passé.  Sauver et protéger, c’est ça qui est important. J’ai eu une vie compliquée… Maintenant, je suis libre ! L’UNICEF aide les enfants à vivre, je veux aider l’UNICEF. »

 André, 63 ans

Comprendre la transmission de patrimoine

Léguer, c’est décider de son vivant ce que deviendra notre patrimoine après nous, en rédigeant son testament. On peut léguer un bien immobilier, de l’argent, des objets de valeur, etc.

UNICEF France, association reconnue d’utilité publique, est exonérée de tout droit de succession et de mutation à titre gratuit. Ainsi, l’intégralité des fonds perçus par les legs, assurances-vie et donations participent au financement de programmes pour aider les enfants les plus démunis.

Il est également possible d’inscrire UNICEF comme bénéficiaire d’une assurance-vie.

> Pour tout savoir, demandez gratuitement le guide conseil UNICEF sur les transmissions de patrimoine 

Un grand merci au nom de tous les enfants du monde !

Dans 190 pays et territoires, UNICEF met tout en œuvre pour aider les enfants à vivre, à s’épanouir et à réaliser leur potentiel, de la petite enfance à l’adolescence. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.