Alors qu'il se produira sur la scène du Petit Marigny en octobre, Michel Drucker a annoncé le passage de “Vivement dimanche” sur France 3 à partir de la rentrée. À cette occasion, il a évoqué l'une de ses radios favorites, qui n'a pas souhaité lui offrir son antenne sur sa future grille de programmes.
Michel Drucker : cette station radio qui l’a écarté à cause de son âgeabacapress

À l’aube de ses 80 ans, Michel Drucker conserve une popularité identique et reste toujours l’un des animateurs préférés des Français. Mais, après 36 années passées sur France 2, les choses vont évoluer pour lui avec une nouvelle version de “Vivement dimanche”, prévue dès le mois de septembre prochain.

Un changement de cap pour Michel Drucker

De retour sur les écrans du service public depuis mars 2021, Michel Drucker avait suscité de nombreuses inquiétudes auprès de ses aficionados, à la suite de son opération cardiaque. Visiblement heureux de retrouver son fidèle public, il a expliqué dans une interview exclusive au Parisien avoir longuement pensé l’évolution de ce rendez-vous, dont il proposera une mouture inédite, qui verra défiler des personnalités marquantes du cinéma et de l’humour français.

Volontiers tourné vers la province, il proposera également une place mensuelle à des figures toujours présentes dans le cœur des Français. Une première émission spéciale sera ainsi consacrée à Bourvil et présentée par ses propres enfants. Qualifiée de “déménagement” par le principal intéressé, cette décision s’accompagne d’un horaire aménagé, de 13h30 à 15h, juste en face du “13h15” de Laurent Delahousse, sur France 2.

France Inter : un retour à la radio avorté

Pour cet enfant de la Basse-Normandie, le prochain ancrage provincial de “Vivement dimanche”vient incarner la diversité de ses téléspectateurs, lui permettant de “garder les pieds sur terre.” Ce passionné de politique, hyperactif, aurait pourtant, à une époque, aimé faire revivre son mythique “Champs-Elysées”, après avoir vu des émissions d’anthologie s’inviter sur les écrans. Désormais pressenti à la présentation d’un talk-show quotidien durant les Jeux olympiques de Paris 2024, Michel Drucker conserve toutefois le regret de n’avoir pu revenir à la radio.

Malgré de grandes discussions avec la directrice de France Inter, Laurence Bloch, autour d’une adaptation de “Radioscopie”, l’émission de Jacques Chancel, aucun compromis n’a pu être trouvé. Dans l’entretien qu’il a accordé au Parisien, il se désole notamment d’avoir “compris qu’elle [le] trouvait trop vieux” et ajoute, avec humour, rechercher “une radio associative pour les Ehpad”. Tandis qu’il constate l’état actuel d’Europe 1, il s’interroge sur une possible collaboration avec France Bleu, sans désespérer de retrouver un jour le chemin des ondes.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.