En cette saison estivale, certains individus s’amusent à squatter en toute illégalité des piscines privées dans de nombreuses régions de France.

Après l’ouverture intempestive des bouches à incendie, les fortes chaleurs sont responsables d’un autre phénomène. Des individus squattent en toute illégalité les piscines de particuliers et la situation peut rapidement dégénérer, comme le rapporte FranceTVinfo.

Lire aussi -Canicule : à Aubervilliers, certains se ruent sur les bouches à incendie

Début juillet, un jeune homme âgé de 18 ans a été condamné à un an de prison ferme pour avoir violemment agressé le propriétaire d’une piscine de Toulouse en Haute-Garonne dans laquelle il se trouvait sans y avoir été autorisé.

Lire aussi -Canicule : les conséquences auxquelles on ne s'attendait pas

Accompagné d’un ami, le jeune homme s’était invité dans le bassin d’une résidence privée fin juin pour se rafraichir. Les locataires et les propriétaires, qui payent l’accès à la piscine, avaient alors tenté de faire partir les deux adolescents mais ceux-ci étaient revenus plus tard en compagnie de leur bande d’amis.

Un nez cassé et une blessure à la cheville

Publicité
Ils avaient alors attaqué les mères de famille avant de s’en prendre violemment à un des locataires qui tentait de s’interposer. Résultat, l’homme a eu le nez cassé et a été blessé à la cheville.  "Le phénomène n'est pas nouveau, en 2014 on avait eu déjà ce genre d'affaires mais ce qui est nouveau cette année c'est la proximité des faits", a indiqué un policier du commissariat de Toulouse. Et si l'épisode caniculaire continue, le phénomène pourrait bien s'amplifier.

Vidéo sur le même thème : Piscine : Les mesures de sécurité à connaître 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet