Le gouvernement, pour assurer la sécurité de la nation, entend mieux surveiller les citoyens. Et il s'en donne les moyens. Ce que vous devriez savoir.
Vie privée : les nouvelles techniques du gouvernement pour vous surveillerIstock
Sommaire

La place Beauvau a-t-elle décidé qu'il était temps de vous ficher ? La question, semble-t-il, mériterait d'être posée. En effet, trois décrets ont récemment été publiés au Journal officiel. Ils portent tous sur les données personnelles que les gendarmes et la police nationale sont en droit de récupérer et d'utiliser afin de remplir au mieux la mission qui leur est confiée, indique le site d'information spécialisé Next INpact, dont les informations sont notamment reprises par Dossier Familial. Et le pure-player n'y va pas de main morte ! "L'Intérieur muscle les possibilités de fichage politique", titrait-il ce lundi 4 décembre.

Dans le détail, trois traitements informatiques géants sont concernés : le fichier "Prévention des atteintes à la sécurité publique" (PASP), le fichier "Gestion de l'information et prévention des atteintes à la sécurité publique" (GIPASP) et finalement le fichier "Enquêtes administratives liées à la sécurité publique" (EASP). Tous pourront donc recenser davantage de données qu'avant la publication des décrets, sur décision du gouvernement.

Les nouveaux outils du gouvernement pour vous surveiller

D'après la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), c'est un problème. Elle vient elle aussi de publier trois avis, dans lesquels elle "relève que la rédaction de certaines catégories de données est particulièrement large". Le gouvernement s'est dotés d'outils puissants ; tant et si bien que l'association La Quadrature du Net estime que cette réforme pourrait permettre "le fichage massif des des militantes et des militants politiques". Mais pas seulement.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.