Ecouter l'article :

Le variant britannique du Covid-19 continue de se propager au Portugal, pourtant épargné par la première vague du virus. Comment l'expliquer ?
Variant anglais : pourquoi le Portugal inquiète l'EuropeAFP

Le variant britannique a dépassé les frontières de l’Angleterre. Alors que le Royaume-Uni se bat contre cette souche plus contagieuse et peut-être plus mortelle du Covid-19, certains pays d’Europe commencent à sérieusement s’inquiéter. C’est notamment le cas de la France, où les voyants passent progressivement de l’orange… Au rouge. Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a alerté dimanche 24 janvier sur un variant qui pourrait s’apparenter à "une deuxième pandémie".

Covid-19  30 000 cas du variant enregistrés

Cette nouvelle souche du coronavirus a-t-elle été sous-estimée ? Comme l’explique Le Journal du dimanche, le Portugal fait lui aussi face à une situation tendue, qui pourrait rapidement devenir hors de contrôle… Depuis le début du mois de décembre, 30 000 cas du variant du Covid-19 auraient été enregistrés dans le pays, alors qu’il ne compte que 10 millions d’habitants. En tout, les nouvelles contaminations au virus auraient augmenté de 50% en seulement un mois et les personnes âgées de 20 à 50 ans seraient les plus touchées par cette nouvelle souche, qui se transmet bien plus rapidement.

Résultat, selon l’hebdomadaire, le gouvernement portugais a fermé les crèches, les écoles et les universités pour une durée de quinze jours. Comme le Royaume-Uni, le Portugal est donc plus que jamais observé par ses voisins européens, qui craignent eux aussi le pire. Epargné par la première vague du Covid-19, loué pour sa gestion sur le plan international, le pays avait levé les restrictions au moment des fêtes de Noël, y compris aux frontières. De quoi donner l’envie aux Européens de serrer encore un peu plus la vis ?

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.