Une nouvelle escroquerie par téléphone se répand depuis plusieurs jours dans l'aire toulonnaise. Des dizaines de victimes ont d'ores et déjà perdu 1000 à 2000 euros.
Var : prudence, cette arnaque aux faux policiers pourrait vous faire perdre jusqu’à 2000 €IllustrationIstock

Nouvelle alerte des forces de l’ordre. Depuis plus d’une douzaine de jours, une nouvelle escroquerie apparaît dans la région de Toulon (Var). Selon le quotidien régional Var-Matin, qui relate les faits, une arnaque téléphonique instaurée par de faux policiers a déjà fait une dizaine de victimes. Les malfrats approchent leurs proies avec un objectif bien précis : les dépouiller.

L’aigrefin "contacte par téléphone sa victime, en se faisant passer pour un policie r. Ici, c’était prétendument la brigade financière qui appelait", a indiqué le commissariat de Toulon dans les colonnes du journal local.

Arnaque au faux policier : n’achetez pas de carte bancaire prépayée

Pour amadouer leurs cibles, les escrocs assurent lutter contre la fraude à la carte bancaire. Ils demandent ainsi aux victimes d’aller dans un bureau de tabac pour acheter une carte bancaire prépayée PCS. Ils prétendent que vous pouvez les aider à piéger les fraudeurs en communiquant le numéro de la carte. Les malfaiteurs utilisent aussitôt ces informations au sein d’un autre établissement et disparaissent, sans laisser de traces.

Selon Var-Matin, les personnes escroquées ont perdu des sommes importantes : entre 1000 et 2000 euros par victime. Comme le rappelle le média, ne vous laissez pas duper par ce type d’appel. Les policiers en charge de ce type d’affaire ne vous contacteront jamais pour vous demander de l’aide, ni d’effectuer ce genre de transaction. En cas de doute lors d’un appel, raccrochez immédiatement et prévenez les forces de l’ordre.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.