En France, seuls 20% de la population déclare être prête à se faire vacciner le plus vite possible contre le coronavirus. Un niveau de défiance qui n'est pas comparable à celui constaté par nos voisins.
Vaccins : pourquoi les Français ont-ils moins confiance que les autres Européens ?Istock

"On est sur une défiance en France bien supérieure à nos voisins", commente simplement Antoine Bristielle, professeur agrégé en sciences sociales, auteur d'une étude sur la méfiance qu'éprouvent les Françaises et les Français à l'égard des vaccins anti-coronavirus CoVid-19 qui devraient bientôt arriver sur le marché. Ses conclusions ont été publiées par la Fondation Jean Jaurès, qui estime que l'autorité des institutions scientifiques a été "largement sapée". Il s'en explique dans les colonnes de France Info.

En pratique, seuls 20% de la population Hexagonale envisage de se faire vacciner aussi vite que faire se peut. Les autres, souligne un récent sondage BVA pour Europe 1, entendent pour partie prendre leur temps puisqu'au global, 60% des sondés affirment être prêts à se voir administrer le vaccin… à un moment donné. Pas dans l'immédiat. Compte tenu des récents discours anti-vaccin, c'est déjà une bonne nouvelle juge la radio commanditaire de l'étude.

Vaccin anti-CoVid : nos voisins sont-ils moins méfiants ?

Il y a quelques jours encore, le degré de défiance était plus élevé, soutient la Fondation Jean-Jaurès, qui évoquait alors un refus du vaccin chez près d'un Français sur deux… "Si on regarde, il y a à peu près 54% seulement des Français qui accepteraient de se faire vacciner alors que chez nos voisins allemands, par exemple, c'est 69%, au Royaume-Uni c'est 79%", se désole Antoine Bristielle, qui dénonce une situation "extrêmement problématique", notamment parce qu'elle bloque tout "assentiment vis-à-vis de la politique sanitaire et sur le vaccin en particulier". Comment expliquer un tel différentiel ?

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.