Le quinquagénaire est mort alors qu'il se trouvait dans un établissement échangiste. Une enquête a été ouverte pour comprendre ce qu'il s'est passé.
Un homme meurt dans un sauna libertin illustrationIstock

Drame dans un sauna.  Un homme âgé d'une cinquantaine d'années a trouvé la mort jeudi 28 novembre dans l'après-midi, à 15h30, alors qu'il était dans un établissement libertin niçois (Alpes-maritimes), rapporte Nice-Matin. Le lieu, accueillant des clients hétérosexuels, se situe dans le quartier de Saint-Barthélemy, au nord de la commune. 

L'homme a malheureusement été victime d'un malaise cardiaque et n'a pas pu être réanimé par les sapeurs-pompiers et le Samu, appelés en urgence.

Sauna libertin, une enquête ouverte pour déterminer les causes du décès

La police nationale a pris le relais pour comprendre ce qu'il s'est passé. L’enquête devra établir les causes exactes du décès du quinquagénaire. 

Un drame similaire a eu lieu à Nice en mars 2018 : un septuagénaire était mort des suites d'un malaise cardiaque dans un sauna libertin de la ville, rapporte un autre article du quotidien régional.

Il a fait une crise cardiaque au premier des trois étages de l’établissement coquin. Le Smur de Nice et les secours sur place n'ont rien pu faire pour le sauver. Le lieu où se trouvait la victime se définit comme un lieu "de plaisir" destiné à une clientèle libertine, rapporte Ouest-France.

Deux femmes meurent dans un sauna en 2017

Des incidents ont également eu lieu à l'étranger. En 2017, une mère et sa fille sont mortes coincées dans un sauna chez des amis en République Tchèque : la poignée de porte s'était cassée et elles sont restées enfermées pendant une heure et demie, rapporte Le Parisien. Appelés de toute urgence, les secouristes avaient confirmé la mort des deux femmes.

Vidéo : La très surprenante proposition de Pôle emploi à une mère de famille

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.