Tension et menace à Angers. C'est retranché sur le parking d'un centre commercial qu'un individu armé, se revendiquant du mouvement des gilets jaunes, demandait a être reçu à l'Élysée.
IllustrationAFP

Un "gilet jaune" armé d’explosifs voulait rencontrer Macron : alerte rouge !

A-t-on échappé à un drame ?

Ce vendredi après-midi, alors que le gouvernement indiquait qu’aucun débordement ne serait toléré ce samedi, les forces de l’ordre ont dû faire face à une alerte, vers 16h45.

Un forcené s'est retranché sur le parking d'un centre commercial d'Angers. L’homme, âgé de 45 ans et habitant la ville, tenait dans sa main une grenade. Connu pour des infractions liées aux stupéfiants, il réclamait que les gilets jaunes soient reçus par le président de la République.  

Le RAID de Rennes et une équipe de déminage de Nantes étaient sur place. La préfecture du Maine-et-Loire a d’ailleurs indiqué que "les forces de l'ordre ont activé un périmètre de sécurité. Toutes les personnes présentes ont pu être écartées et étaient hors de la menace de l'individu. L'homme se trouvait sur une station de lavage du centre commercial Espace Anjou, près d'un point de blocage tenu depuis une semaine par les gilets jaunes", rapporte Le Figaro.

Selon la préfecture, ces derniers se sont désolidarisés du forcené.

A lire aussi :Amende, prison, violence… Que risquent vraiment les gilets jaunes ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.