Baisers forcés, jets d'urine... Derrière les sourires de façade des hôtesses du Tour de France, se cache souvent une réalité beaucoup moins attrayante.
©AFP

De nombreuses personnes sont mobilisées afin que le Tour de France, tant attendu, se déroule sans encombres et dans la bonne humeur. Lors d'une étape, une heure avant le passage des coureurs, la caravane publicitaire du Tour assure ainsi l'ambiance. A son bord, des hôtesses, recrutées par les marques, sont chargées de distribuer des objets promotionnels. Si le salaire qu'elles gagnent pour ces trois semaines est correcte (environ 2 000 euros net), elles doivent néanmoins faire face à de nombreux désagréments, a indiqué Franceinfo.

Des blagues salaces et des caresses hasardeuses

Pendant l'événement, les hôtesses peuvent avoir de mauvaises surprises et particulièrement aux abords de la ligne d'arrivée comme "des mains aux fesses, des caresses hasardeuses, des bisous forcés (et des photos en pleine face)". Chaque année, des hommes lui demandent son numéro de téléphone. "Je dirais que ça arrive deux ou trois fois par semaine. Après, c'est fait de manière plus ou moins classe...", a confié Juliette à Franceinfo. Elodie, de son côté, n'a pas gardé que des bons souvenirs de son expérience en 2014. Agenouillée dans la voiture, occupée à distribuer des objets, elle a reçu en pleine face de l'urine. "Quelqu'un m'a jeté un verre d'urine, ça dégoulinait, ça sentait fort, c'était horrible", a-t-elle déclaré au média.

A lire aussi : La compagnie easyJet révèle les codes secrets de ses hôtesses de l'air en vol

Le rythme est également fatigant. Tous les matins, les hôtesses se lèvent à 5 heures puis elles se rendent au village-départ, à plusieurs dizaines de kilomètres de l'hôtel. Elles rallient ensuite l'arrivée à 300 kilomètres plus loin. "Si tu gères mal ton sommeil au début du Tour, tu ne tiens pas. Tu ne peux pas faire trois semaines en te couchant à pas d’heure", a expliqué à Franceinfo Anais, hôtesse sur le Tour de France pour la marque Bostik, qui fabrique des colles et des adhésifs. "On s’autorise des micro-siestes dans la voiture quand on a quelques minutes de battement... Puis on repart !", a-t-elle ajouté Une autre hôtesse Charlotte, déguisée en frite, s'est faite piquer à plusieurs reprises par des d'abeilles et a avalé de nombreux moucherons, alors qu'elle était sur le toit du char McCain.

En vidéo sur le même thème : Tour de France à la voile : le Nord représenté

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !