Elle avait 20 ans quand elle a été tuée de 12 coups de couteau. Les faits remontent à 2005, mais l'enquête n'a jamais été élucidée. Aujourd'hui, une piste refait surface.
Sordide meurtre d'une étudiante dans le Rhône : 15 ans après, la piste qui pourrait tout changerAFP

Elle s’appelait Marine. La fille d’Eric Boisseranc, aujourd’hui âgé de 68 ans, a été tuée il y a plus de 15 ans. Vers 16h30, le 11 octobre 2005, elle est assaillie par un individu inconnu qui lui assène douze brutaux coups de couteau, indique Le Parisien. Il ne laissera derrière lui qu’une trace : l’empreinte sanglante de sa chaussure de sport. Hélas ; c’est trop peu pour les enquêteurs qui ne parviennent pas à élucider l’affaire et qui, les années passants, envisagent la destruction des scellés ainsi que la clôture du dossier.

Eric Boisseranc a dû se battre pour que les gendarmes n’abandonnent pas l’enquête. Un combat d’autant plus ardu que le temps se fait long et qu’il espère des réponses, indiquent nos confrères. "Je veux connaître la vérité, savoir qui a tué Marine et pourquoi. J’ai 68 ans, combien de temps vais-je tenir ? Je n’ai pas envie de laisser cet héritage à mes deux fils", confie-t-il. 

Un temps, les enquêteurs ont pensé que le coupable pouvait être le dernier petit ami de la victime, qui avait apparemment mal vécu leur rupture. Pour autant, depuis 2014, il n’est plus que témoin assisté. Aujourd’hui, c’est une autre piste qui semble relancer l’affaire.

Qui a tué Marine, en octobre 2005 ?

La trace ensanglantée laissée par la chaussure de sport, déplore Eric Boisseranc, n’a jamais constituée piste assez creusée par les enquêteurs. Ils ne sont pas allés jusqu’au bout, "comme toujours", estime-t-il. Dorénavant, elle refait surface. Et pourrait permettre de comprendre ce qu’il s’est passé, il y a plus de quinze ans, à Chazay-d’Azergues, dans le Rhône.

Elle a en tout cas permis d’identifier un autre potentiel suspect, explique le quotidien régional. Explications.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.