Des enfants de 50 établissements scolaires différents ont été pris de vomissements jeudi à Rouen. Leur santé n'est pas en danger, mais l'origine de l'intoxication reste indéterminée.
getty

A Rouen, en Seine-Maritime, plus de 300 enfants âgés de 3 à 12 ans ont été pris de fortes nausées et vomissements dans la journée de jeudi, après avoir déjeuné à la cantine. Ils auraient été victimes d’une intoxication alimentaire. L’état de santé d’aucun d’entre eux n’est inquiétant. Selon Le Parisien, ils sont scolarisés dans une cinquantaine d’établissements différents, écoles et crèches, de la ville et ont pris des repas provenant de la même cantine centrale, située dans le nord de Rouen.

Dès l’apparition des premiers symptômes, les enfants ont été pris en charge. "Vingt-cinq enfants ont été envoyés aux urgences. Puis, quand il a été constaté qu'un grand nombre étaient concernés, les soignants sont venus sur place", a indiqué Jean-Marc Magda, directeur de cabinet de la préfète de Seine-Maritime, à l’AFP rapporte le quotidien régional. Au total, près de 90 enfants auraient été examiné dans des établissements de santé, aucun d’entre eux n’a été hospitalisé et ils étaient presque tous rentrés chez eux en début de soirée.

Publicité
Publicité

A lire aussiToulouse : furieux, un homme suspend son enfant dans le vide

"A ce stade, on peut tout imaginer : cuisson insuffisante, mauvaises manipulations..."

Dans le même temps, le centre opérationnel départemental a été ouvert afin de permettre une opération sanitaire de grande envergure au vu du nombre d’enfants concernés. La Préfecture a demandé aux parents dont les enfants auraient des symptômes similaires d’appeler directement le Samu (116 117) plutôt que de se rendre aux urgences.

Publicité

Pour l’instant, la cause de cette intoxication est indéterminée. Des recherches ont débuté dans la soirée. Selon Ouest-France, il y avait au menu de jeudi midi, "carottes râpées, bœuf froid, purée et neufchâtel de Normandie, purée de poires bio en dessert", mais aucun aliment en particulier n’est suspecté. "A ce stade, on peut tout imaginer : cuisson insuffisante, mauvaises manipulations, règles d'hygiène non respectées...", a déclaré Jean-Marc Magda.

En vidéo sur le même thème : Éviter l'intoxication alimentaire

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :