Un couple s'est pris en photo nu au sommet d'une pyramide provoquant une véritable polémique nationale en Egypte. Le cliché s'est très vite répendu sur les réseaux sociaux.
Istock

Des photos dénudées sur une pyramide : une polémique nationale

En Egypte, une photo extraite d’une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux a créé une énorme polémique, relaie RTL. Dans cet enregistrement, mis en ligne par le photographe Andreas Hvid, une jeune femme – floutée – effectue l’ascension de nuit de la pyramide de Gizeh. Une fois au sommet de l’édifice, celle-ci est filmée de dos retirant son haut. Puis, les trois minutes d’images se terminent par un cliché sur lequel apparaît un couple dans le plus simple appareil.

En plus de l’absence de vêtements, les deux protagonistes sont enlacés dans une position explicite tout en regardant le soleil se lever sur le Caire. Depuis, la vidéo initiale a été amputée de cette dernière photographie mais il était déjà trop tard, le scandale avait déjà éclaté au pays des pharaons.

Publicité
Publicité

A lire aussi : Faire de l’escrime nu un simple fleuret à la main, c’est possible ?

Des photos dénudées sur une pyramide : une enquête ouverte

Cette scène de nudité sur cet emblème national n’est pas du tout du goût des Egyptiens qui y ont vivement réagi sur les réseaux sociaux. Face à l’ampleur de la polémique, les autorités locales, notamment le procureur général, se sont saisis de l’affaire.

Publicité

De son côté, le secrétaire général du Conseil suprême des antiquités a indiqué que l’enquête doit déterminer s’il s’agit d’une vraie vidéo ou d’images manipulées, indique le journal d’Etat Al-Ahram relayé par Europe 1.

Selon les premières informations, les individus, qui se sont mis en scène sur le toit de la pyramide, sont des Danois. Le Dailymail indique qu'il s'agit d'Andreas Hvid, lui-même, avec une amie. Sur sa chaîne Youtube, le photographe écrit dans la desciption de la vidéo qu'il aurait réalisé cette ascension en novembre dernier.

Publicité

Certains internautes avancent l’hypothèse de la corruption des gardes chargés de la sécurité du lieu la nuit afin que ce couple puisse grimper les 140 mètres sans être repéré, rapporte RTL.