La semaine dernière, la gendarmerie de Haute-Garonne alertait sur le retour de l'arnaque au matelas dans la région. Voici tous les prétextes que les malfaiteurs utilisent en ce moment pour vous soutirer de l'argent.
Retour de l'arnaque au matelas : des escrocs ont soutiré 50 000 euros à une trentaine de victimesIstock

C’est l’une des techniques d’arnaque les plus répandues en France, et les plus redoutables. La semaine dernière, les services de gendarmerie de Haute-Garonne alertaient sur le retour de la vieille escroquerie au matelas dans le département. 

Ils viennent d’interpeller les suspects de cette supercherie d’envergure : deux hommes de 41 ans et une femme de 42 ans, soupçonnés d’avoir e scroqué une trentaine de victimes en quelques mois, pour un butin total de 50 000 euros

Arnaque au matelas : comment la repérer

Leur mode opératoire est bien rodé : les escrocs se présentent chez vous et affirment être mandatés par les autorités pour vérifier l’état des matelas des particuliers face à une prolifération d’insectes, de vers blancs, de puces de lit…

Une fois votre literie inspectée, leur sentence sera sans équivoque : votre matelas est infesté, il faut absolument le changer ! Et de vous proposer de signer immédiatement un bon d’achat. Au moment du paiement, soit on vous demande un chèque non daté, soit les escrocs font mine que leur machine à carte bleue est défectueuse, et vous encaissent ainsi plusieurs fois. 

Les personnes âgées et vivant seules sont particulièrement visées par ce type d’arnaque.

Pour éviter de vous faire avoir, vous pouvez suivre à la lettre les recommandations de la gendarmerie :

  • Ne rien signer avant la conclusion d'un devis
  • Ne pas verser d'argent ou remettre de chèque avant le délai de rétractation qui est de 7 jours (14 jours dans le cas d'un crédit)
  • Ne pas signer de document, chèque notamment, non daté ou antidaté
  • Le démarcheur à domicile à interdiction de démarcher de façon insistante et agressive
  • Si vous n’êtes pas intéressé osez dire non

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.