Emmanuel Macron souhaiterait "régionaliser" les prochaines restrictions. Le taux d'incidence dépasse les 300 dans ces huit départements.
"Régionaliser" les restrictions : quels sont les départements où le Covid circule le plus ?

Le gouvernement change de stratégie. Depuis le début de la pandémie de Covid-19 en France, tous les Français ont été logés à la même enseigne - ou presque. Le premier confinement était national, le second également et les différents épisodes de couvre-feu ont été régionaux avant d'être rapidement nationalisés. Cette fois-ci, alors qu'une troisième vague menace l'Hexagone, Emmanuel Macron pourrait faire les choses autrement et miser sur des restrictions localisées.

"Il vaut mieux régionaliser"

Selon BFMTV, le chef de l'Etat a sous-entendu que les prochaines mesures de lutte contre le coronavirus seraient bien régionalisées. Lors d'un déplacement en Côte-d'Or, il a en effet glissé à plusieurs élus que, "compte-tenu de la situation, il vaut mieux régionaliser". Citée par la chaîne de télévision, une source proche de l'exécutif confirme qu'"il faut faire du cas par cas, en concertation pour l'instant". Comprenez donc que l'exécutif ne prendra pas de décision tout seul, mais qu'il discutera des solutions possibles avec les élus et responsables locaux, notamment les préfets. 

En décidant de nouvelles restrictions pour 63 villes des Alpes-Maritimes, le gouvernement a donné le tempo de sa nouvelle stratégie : regarder les chiffres régionaux, départementaux et prendre une décision en ce sens. Des restrictions plus fortes pourraient donc être décrétées uniquement dans les zones où la circulation du virus est particulièrement forte. Si un confinement le week-end a été instauré seulement dans ces communes pour les deux prochaines semaines, d'autres départements commencent aussi à émettre des signaux d'alerte. Ils ont déjà dépassé le seuil d'alerte maximale, fixé à 250 cas pour 100 000 habitants. Découvrez lesquels dans le diaporama ci-dessus.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.