Le déconfinement approche à grands pas. Mais faut-il craindre qu'il soit immédiatement suivi d'une nouvelle mise sous cloche ensuite ? Ce qu'a promis le chef de l'Etat.
Reconfinement à venir, masques... qu'a promis Emmanuel Macron pour le reste de l'année ?AFP
Sommaire

Les écoles rouvrent tout juste leurs portes et les commerces ne devraient guère tarder à suivre leur exemple. Pourtant la question continue de tarauder un certain nombre de Françaises et de Français : le déconfinement promis par le chef de l'Etat ainsi que son équipe exécutive saurait-il durer ? Force est de constater, en tout cas, que le gouvernement multiplie les signes en ce sens. Ainsi, vendredi 23 avril 2021, Elisabeth Borne a dit qu'elle consulterait les partenaires sociaux, afin d'échanger avec eux sur la question du télétravail et de la levée - au moins partielle - des consignes (consultatives) "pesant" aujourd'hui sur les employeurs. "C'est une réunion d'échange. Il s'agit de dessiner des perspectives et de savoir comment on allège par étapes le dernier protocole sanitaire qui est très strict", ont indiqué ses proches, rappelle Le Parisien.

Depuis, Jean Castex n'a eu de cesse de vanter les mérites de l'action gouvernementale en matière de lutte contre le coronavirus Covid-19. "Les variants [sud-africain et brésilien, ndlr] sont très peu nombreux et ont tendance à régresser", s'est-il félicité à l'occasion d'un déplacement à l'aéroport de Roissy, indique Capital. Non sans insister tout de même : selon lui, il est "impératif de tenir cette ligne", ce qui ne peut que passer par la mise en place d'un protocole spécifique à l'attention de tous les voyageurs en provenance de pays jugés à risque. Mais cela suffira-t-il à nous épargner un quatrième reconfinement ?

Coronavirus : faut-il craindre un quatrième reconfinement national plus tard dans l'année ?

Quoique puissent en dire les ministres, il est difficile d'oublier combien le gouvernement a tenté de ne pas reconfiner le pays. Avant de s'y résoudre, finalement, au regard de la réalité sanitaire. Pourtant, le mot était interdit, poursuit Le Parisien ! Dès lors, quelle assurance les Françaises et les Français ont-ils ? A quoi se fier, quand nombre de scientifiques affirmaient il y a quelques jours encore qu'il n'était sanitairement pas pertinent de lever la cloche ? Aux promesses du chef de l'Etat ? Peut-être. Retour sur les engagements qu'il a pris pour le reste de l'année.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.