Depuis le lycée, Hélène Castaner suit et guide son époux, Christophe Castaner. Découvrez qui est cette discrète cadre bancaire.
AFP

Qui est la femme de Christophe Castaner : son amour de jeunesse

Cadre bancaire, épouse, maman, et confidente de Christophe Castaner, le nouveau ministre de l'Intérieur, Hélène Castaner a un curriculum vitae bien rempli. Celle-ci a rencontré son époux au lycée de Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Epoque durant laquelle, l'ancien secrétaire d'Etat est un élève quelque peu perturbateur. A l’âge de 18 ans, le mauvais élève plaque tout, tient tête à son père violent et enchaîne les mauvaises fréquentations, ainsi que les parties nocturnes de poker.

Il "zone" comme l’explique Paris Match, pendant deux ans, avant de se ressaisir grâce à sa petite amie et future épouse. Hélène Castaner le sort de cette dure période et l’encourage à repasser son bac en tant que candidat libre. Une bonne chose de faite puisque Christophe Castaner obtient son bac au rattrapage à l’âge de 20 ans. Puis, il intègre la faculté de droit d'Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône..

Publicité
Publicité

A lire aussiRemaniement : qui sont les nouveaux ministres choisis par Emmanuel Macron

Qui est la femme de Christophe Castaner : deux filles naissent de leur union

Fasciné par Michel Rocard, Christophe Castaner rejoint le Parti socialiste et milite. En 2001, le nouveau locataire de la place Beauvau est élu maire de Forcalquier (04) pendant que son épouse débute sa carrière en tant que cadre bancaire à Aix-en-Provence. Depuis les clubs formum de Michel Rocard jusqu'à ce qu'il soit élu député des Alpes-Hautes-Provence en 2012,  Hélène Castaner ne manque pas d'aider quand il faut faire du porte-à-porte et aller tracter.

Le couple a aujourd'hui deux filles, Jade et Léane. En  mai 2017, Christophe Castaner avait d'ailleurs confié à propos de son épouse, sur LCI : "J'ai la chance que mes filles aient une maman qui est hyper disponible et qui me sécu­rise dans ma vie parce que je ne pour­rais pas faire le métier que je fais si on n'était pas heureux et si on n'était pas sûr que ses enfants le vivent bien. C'est grâce à leur mère et je l'en remercie".