Si les djihadistes sont souvent imprévisibles, leurs changements comportementaux sont souvent un signe annonciateur d'un passage à l'acte. Dans l'islam, cette stratégie de la dissimulation s'appelle la taqiya. 
AFP

A chaque attentat ou presque, les images des terroristes qui apparaissent sur les écrans nous étonnent. En effet, à rebours de notre imaginaire, les djihadistes sont photographiés sans barbe, ou à peine, et en vêtements occidentaux. Bref, des gens qui passeraient inaperçus dans une foule. Par ailleurs, les familles des terroristes, interrogées après les attentats, disent pratiquement toujours la même chose : "On n'a rien vu venir".

A lire aussi Comment se passe le retour en France des djihadistes français ?

Il faut dire que cette apparence n'est pas due au hasard, il s'agit véritablement d'une stratégie de la part des terroristes, qui pratiquent ce qu'on appelle en arabe la "taqiya", soit l'art de la dissimulation. 

Renoncer à l'islam est interdit aux musulmans, mais...

En effet, l'islam interdit aux musulmans de renoncer à leur religion, sous peine de châtiments (Coran 2, 217 par exemple). En règle générale, un musulman ne peut donc abjurer sa foi ou dissimuler son identité religieuse. Cependant, des oulémas (théologiens musulmans) ont légitimé la pratique de la taqiya(dissimulation) que l’on appelle aussi ketman (secret ou restriction mentale) quand notamment un musulman se trouve dans un pays non musulman. 

Dans la sourate 3, versets 28 et 29 du Coran, il est dit : "Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait n’est d’Allah en rien la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour. Dis: "Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien vous le divulguiez, Allah le sait. Il connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Allah est Omnipotent." Autrement dit, quand la sécurité du musulman est en jeu, le besoin de se faire accepter prime sur l'ostentation de sa foi religieuse, car de toute façon, "Allah est omnipotent" et sait que le musulman n'a pas abjuré ses convictions religieuses. 

"Cela ne signifie pas que chaque musulman intégré complote un attentat"

"A Saint-Denis (où Abdelhamid Abaaoud a été tué, ndlr), par exemple, on entend dire que les djihadistes mangeaient des pizzas. C'est un procédé utilisé régulièrement pour planifier des attentats sans être repéré et qui permet, si la cause le justifie, d'enfreindre la loi islamique et les prescriptions concernant l'alimentation notamment", expliquait à Atlantico Annie Laurent, journaliste qui a écrit plusieurs livres sur l'islam. "Cela ne signifie bien évidemment pas que chaque musulman qui s'est intégré se cache et complote un attentat, loin de là. Mais on ne peut malheureusement découvrir qu'après coup qu'un djihadiste se cachait derrière une façade occidentalisée", expliquait-elle encore.

Vidéo sur le même thème : Martyr, Daech... que signifient ces termes djihadistes?

Vidéo : Martyr, Daech... que signifient ces termes djihadistes?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.