Désormais connue sous son vrai nom, Isabelle Morizet anime une chronique sur "Europe 1" le week-end. Mais dans les années 1970 et 1980, c’est en tant que chanteuse de variété qu’elle a connu le succès.

Plus connue sous son nom de scène Karen Cheryl, Isabelle Morizet a connu un véritable succès populaire dans les années 1970 et 1980 en menant une carrière de chanteuse de variété, dans un style yéyé.

C’est en 1974, que la native de Saint-Germain-en-Laye, alors âgée de 19 ans, se lance dans la musique en passant un casting chez le producteur Claude Carrère. A l’époque, celui-ci recherchait une femme susceptible de remplacer Sheila, alors mariée et enceinte. Celle qui prendra pour nom de scène Carène Cheryl est repérée non pas par le producteur, mais par son secrétaire. C’est le début d’une longue carrière pour la chanteuse en herbe.

A lire aussiQue devient Danièle Gilbert, l’ancienne animatrice télé ?

En 1991, elle décide d’abandonner sa carrière dans la musique

Dans un style post yéyé, la jolie brune enchaîne les 45 tours (Garde-moi avec toi, Ma vie n'appartient qu'à toi, Aimée ou amoureuse). En 1978, un tournant s’opère puisque son producteur lui demande de chanter en anglais et, à la suite d’un voyage à New York, elle décide d’américaniser son nom de scène en Karen Cheryl.

Publicité
De la fin des années 1970 jusqu’au début des années 1990, la chanteuse a sorti de manière régulière de nombreux 45 tours qui ont connu des succès plus ou moins relatifs. Mais en 1991, après l’échec de son titre L’amour fou, elle décide d’arrêter sa carrière musicale pour se consacrer à l’animation d’émissions de télévisions (Vitamine, Hugo Délire), puis de radio et de jouer dans des sitcoms (Les nouvelles filles d’à côté).

Une nuit, elle décide de quitter son nom de scène

Son passé de chanteuse est visiblement loin derrière elle puisqu’elle a toujours refusé que ses albums des années 1970 et 1980 soient édités en CD, tout comme elle refuse que sortent des compilations de ses chansons. Elle a confié en août de l’année dernière à La Nouvelle République comment elle avait abandonné son nom de scène : "Une nuit, je réfléchis. J'appelle ma petite sœur qui vit à Los Angeles. Je lui dis que j'arrête tout. J'ai mis tout ce que j'avais de moi dans une grande valise : des articles, des disques d'or... tout ce qui se rapportait à Karen Cheryl. Cette grande valise, au petit matin, je l'ai déposée dans la rue, devant la maison, afin qu'elle soit emportée, qu'elle disparaisse."

Elle est tous les week-ends à l’antenne d’Europe 1

Aujourd’hui, c’est donc sous son véritable nom qu’Isabelle Morizet anime tous les samedis et dimanche sur Europe 1 une chronique (Il n’y a pas qu’une vie dans la vie) où elle reçoit des invités d’horizons différents pour comprendre les grandes étapes de leur vie. "Mon émission est une conversation. Je ne les provoque pas, je ne vais pas vers l'impudeur, j'arrive à leur faire dire des choses parce qu'ils sont en confiance. Je ne veux pas obtenir à tout prix l'info jamais livrée", expliquait-elle en février dernier à L’Obs.

Côté vie privée, Isabelle Morizet a un fils : Oscar, né en 1995 de son union avec le dessinateur Jean-Claude Götting. Elle a épousé en 2002 Jérôme Bellay, qui était alors le directeur d’Europe 1, et qu’elle considère comme "l’homme de (sa) vie". La chanteuse aux 10 millions de disques vendus dément régulièrement les rumeurs sur l’utilisation de la chirurgie esthétique, tout en reconnaissant certaines opérations. En 2014, au magazine Platine, repris par Closer, elle concédait s’être fait "refaire le nez" et "arrangé les dents", mais a nié tout lifting. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Chanteuse, Animatrice

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité