Avec 18 000 nouveaux cas en 24 heures, la France est entrée dans la quatrième vague du Covid. Jean Castex doit prendre la parole ce mercredi 21 juillet, à l'issue d'un nouveau conseil de défense. Des annonces sont-elles à prévoir ? Voici les pistes du gouvernement face à l'inarrêtable variant Delta.
Quatrième vague : les 5 pistes du gouvernement face au variant Delta

Freinage d'urgence. L'été 2021 n'a pas démarré sous les meilleurs auspices, car l'Hexagone fait face à une flambée des cas due au variant Delta. Le nombre de nouvelles contaminations double tous les cinq jours à peu près et a déjà atteint les 18 000, alors qu'il était aux alentours de 2 000 il y a un peu plus d'une semaine. Cette dynamique, très forte et très rapide, fait craindre au gouvernement une hausse des hospitalisations dans les deux ou trois prochaines semaines.

Covid-19 : des restrictions "territoriales" ?

Le taux d'incidence a bondi dans une dizaine de départements, avec une évolution dépassant parfois les 300% sur sept jours et la moitié de l'Hexagone a d'ores et déjà franchi le seuil d'alerte, fixé à 50 cas pour 100 000 habitants. La situation reste encore très disparate sur le territoire, puisque certains départements sont toujours dans le vert quand d'autres sont en rouge écarlate. Avec un taux d'incidence de 373, les Pyrénées-Orientales ont déjà instauré de nouvelles mesures locales et notamment un couvre-feu à 23 heures dans les bars et les restaurants. 

D'autres territoires seront-ils bientôt concernés eux aussi ? Lors d'un point avec la presse lundi 19 juillet, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a prévenu que le pays était "entré dans une quatrième vague" du virus. Si ce n'est pas une surprise, cette annonce pourrait avoir des conséquences rapides sur le quotidien des Français. Un conseil de défense se tient ce mercredi 21 juillet, à l'issue duquel le Premier ministre Jean Castex prendra la parole. Des "restrictions territoriales", selon les informations du Monde, sont envisagées par le couple exécutif et le locataire de Matignon pourrait faire des annonces à 13 heures, invité sur le plateau de TF1.  Les départements les plus touchés pourraient être visés, mais pas que. 

Comme l'explique BFMTV, l'objectif du gouvernement est de préciser les mesures auxquelles il "pourrait recourir en cas d'emballement de l'épidémie sur tout le territoire et dans les hôpitaux". Une de ces mesures, très coercitive, pourrait être difficile à accepter pour des Français qui profitent de leurs vacances. Découvrez de quoi il s'agit dans le diaporama ci-dessus.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.