France 2 rediffuse lundi 22 février son téléfilm retraçant le parcours de Patrick Dils, faussement accusé du meurtre de deux enfants dans les années 1980. Retour sur 15 ans de combat et sur ce qui est, aujourd'hui encore, la plus grosse erreur judiciaire française.
Patrick Dils : qu'est-il devenu après son combat judiciaire ?Patrick Dils en 2007AFP

La plus grosse erreur judiciaire française. Le nom de Patrick Dils est familier à l’oreille de tous ceux ayant suivi son histoire, qui a débuté au milieu des années 1980. 34 ans plus tard, ce lundi 22 février, France 2 rediffuse le téléfilm d’Yves Rénier adapté de son histoire et de son livre, Je voulais juste rentrer chez moi. Pour comprendre l’affaire Patrick Dils, il est nécessaire de remonter le temps jusqu’en septembre 1986, à Montigny-lès-Metz (Moselle).

Patrick Dils : retour sur la plus grosse erreur judiciaire française

Le 28 septembre, les corps de deux enfants de huit ans, Cyril Beining et Alexandre Beckrich, sont retrouvés inanimés près d’une voie de chemin de fer de la SNCF. Les garçons ont été tués à coups de cailloux. Patrick Dils est alors un apprenti cuisinier de 16 ans, vivant dans la même rue que les deux garçons. Il suffira d’un appel anonyme aux policiers, l'accusant d'être coupable, pour que les enquêteurs s’intéressent à lui et l’interrogent. Son emploi du temps ne coïncidant pas avec l’heure du crime du légiste, il est relâché… Mais seulement pour quelques mois.

Alors que les forces de l’ordre n’ont toujours pas arrêté l’auteur de ces deux crimes, un nouveau témoignage vient rebattre les cartes en avril 1987. Ce dernier remet en cause l’heure du décès donnée par le légiste et coïncide donc avec l’emploi du temps du jeune Patrick Dils. L'adolescent est placé en garde à vue, interrogé pendant 36 heures et finit par avouer être impliqué dans la mort des enfants, même s’il dit ne pas savoir pourquoi il les a tués.

Inculpé d’homicide le 30 avril, il est écroué à la maison d’arrêt de Metz-Queuleu. S’il se rétracte auprès de son avocat, il reconnaît une nouvelle fois son implication quelques jours plus tard, lors d’une reconstitution sur les lieux du crime. Pour la juge d’instruction il n’y a plus aucun doute : il est coupable du meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich. Bien qu’il se rétracte une nouvelle fois auprès de son avocat, il devra attendre 2002 pour être définitivement acquitté…

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.