Le procureur de la République de Grenoble est furieux. Dans le cadre du dossier Nordahl Lelandais, il a ouvert une deuxième enquête. Elle intervient après l'annoncé d'une reconstitution du meurtre de Maëlys.
AFP

Nordahl Lelandais : le procureur découvre une information dans la presse

C’est une nouvelle affaire dans l’affaire Nordahl Lelandais. Ce week-end, Le Dauphiné Libéré a annoncé la reconstitution prochaine du meurtre de Maëlys de Araujo, survenu dans la nuit du 26 au 27 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin en Isère. A en croire le quotidien local, le militaire mis en examen devait être extrait de sa cellule pour assister à l’exercice ce jeudi 13 septembre. Un important dispositif pour sécuriser la zone avait même été établi. Sauf qu’il n’en sera rien.

A la lecture de l’article, le sang du procureur de la République, Jean-Yves Coquillat, n’a fait qu’un tour. Il a immédiatement publié un communiqué de presse dans lequel il assure ne pas avoir été informé de cet acte judiciaire. Il précise par ailleurs son intention de demander le report de la reconstitution, une fois qu’il aura reçu l’ordonnance la lui signifiant. 

A lire aussi : Nordahl Lelandais : "Les familles se sont réveillées après l’affaire Artur Noyer"

Dans la foulée, Jean-Yves Coquillat a annoncé l’ouverture d’une nouvelle enquête pour violation du secret de l’instruction.

Nordahl Lelandais : une révélation "inconsciente"

S’il s’agit d’"une nouvelle enquête", c’est parce qu’il s’agit de la deuxième enquête pour les même raisons. Deux mois à peine après la disparition de Maëlys de Araujo, et face aux nombreux éléments apparaissant dans la presse, Jean-Yves Coquillat avait déjà demandé à la police d’investiguer. Une affaire toujours en cours a précisé le procureur. C’est la gendarmerie qui est en charge de l’enquête sur la disparition de la fillette que Nordahl Lelandais a avoué avoir tué de manière "involontaire".

Commentant cette nouvelle fuite, Jean-Yves Coquillat a estimé qu’"annoncer à l’avance une reconstitution dans ce type d’affaire très médiatisée relève de l’inconscience".

De son côté, une source expliquait au Dauphiné Libéré que dans une affaire comme celle qui entoure Nordahl Lelandais, la reconstitution est une "étape judicaire [qui] pourrait se révéler décisive, notamment en raison du profil de Nordahl Lelandais".

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.