11 familles de portés disparus se sont réunies ce vendredi à Lyon dans l'espoir d'obtenir des réponses. Elément étrange : Nordahl Lelandais pourrait à chaque fois être impliqué.
Sommaire

Nordahl Lelandais : 11 familles de portés disparus réunies à Lyon

Ce vendredi 27 avril 2018, 11 familles de portés disparus se sont réunies dans la capitale des Gaulles, comme l'indique le Journal du Dimanche. Elles cherchent à échanger autant d'informations que possible sur leurs proches et espèrent voir leurs enquêtes avancer. Pour certains cela fait plus de 11 ans qu'ils sont portés disparus.

Si ces familles se rassemblent, ce n'est pas par hasard. Toutes ces affaires partagent un point commun : elles pourraient toutes impliquer l'homme qui a avoué avoir tué "par accident" Maëlys de Araujo et le caporal Arthur Noyer. Nordahl Lelandais. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'un tel regroupement est organisé. Le précédent avait eu lieu le 1er février dans la même ville, sous la tutelle de l'association Assistance et Recherche de Personnes Disparues (ARPD), dont Planet avait interrogé le représentant de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Bernard Valezy avait alors estimé que près de 40 disparitions pouvaient potentiellement impliquer le tueur présumé.

A lire aussi : Nordahl Lelandais : 40 affaires pourraient être rouvertes au total

Nordahl Lelandais mêlé à la disparition d'Anne-Charlotte Poncin ?

Anne-Charlotte Poncin est portée disparue depuis le 5 janvier 2016. Âgée de 30 ans, elle s'est volatilisée après avoir quitté son domicile, à Ambérieu-en-Bugey, dans l'Ain. Cela fait deux ans qu'elle n'a plus donné signe de vie. A la suite des aveux de Nordahl Lelandais, son dossier a été transmis par la gendarmerie locale à la cellule Arianne, chargée d'enquêter sur le maître-chien et de retracer son parcours sur les 15 dernières années.

La jeune femme est décrite comme étant "d'allure sportive", "typée asiatique", aux "yeux noirs". Lors de sa disparition elle portait "les cheveux courts".

Ses parents, Bernard et Eliane Poncin étaient présent ce vendredi 27 avril. Sa mère, pour qui ce genre de réunion est une première, se serait montrée particulièrement émue comme le précise France Info sur son site.

Nordahl Lelandais mêlé à la disparition de Lucie Roux ?

Âgée de 43 ans, Lucie Roux a disparu le 16 septembre 2012, comme le rappelait Planet. Près de six ans après sa disparition, de nombreuses questions subsistent. Bernard Valézy, le responsable Auvergne-Rhône-Alpes de l'ARPD explique que le jour de sa disparition, la quadragénaire a pris un taxi pour se rendre "dans un magasin de bricolage pour acheter une planche en bois et des clous". Après quoi, elle "a repris un taxi et s'est fait déposer sur les hauteurs de Chambéry". Impossible d'en savoir plus sur ce qui lui est arrivé ensuite, jusqu'à présent.

Toutefois, l'avocat de la famille Roux a récemment recueilli un témoignage susceptible de chambouler ce que l'on sait de cette affaire : à en croire une amie de Lucie Roux, elle connaissait Nordahl Lelandais. Entre 2012 et 2013, ils ont tous les deux été hospitalisés dans la même clinique psychiatrique, à Bassens. Elle pour dépression, lui pour dépression et alcoolisme. Ils auraient déjeuné ensemble à plusieurs occasions pendant cette période.

Nordahl Lelandais mêlé à la disparition d'Eric Foray ?

Eric Foray, 47 ans, est porté disparu depuis le 16 septembre 2016. Il faisait ses courses à Chatuzange-le-Goubet, une commune de la Drôme. Son compagnon, Régis Pique, s'est récemment confié au Parisien. "Nous venions de nous installer dans la Drôme et nous avions pour projet d'ouvrir un restaurant à Romans-sur-Isère", a-t-il expliqué. "L'après-midi même de la disparition d'Eric, on devait récupérer un chèque de 7 200 euros. Il n'a pas pu disparaître comme cela", assure son compagnon, qui ne manque pas de préciser que le porté disparu avait "même pris ses billets de train pour aller voir ses enfants à Nancy dans les jours qui suivaient".

Comme le rapporte le Journal du Dimanche, le nom du cousin d'Eric Foray aurait été découvert dans le carnet d'adresses de Nordahl Lelandais. Toutefois, a priori ni sa famille ni Régis Pique ne connaissent cette personne.

L'affaire avait été refermée, mais une information judiciaire a été ouverte durant le mois de mars par le parquet de Valence. Régis Pique doit d'ailleurs rencontrer le juge d'instruction le 30 avril.

Nordahl Lelandais mêlé à la disparition de Nelly Balmain ?

Nelly Balmain, 29 ans, n'a plus été vue depuis le 8 août 2011. Elle a disparu après avoir quitté le domicile de ses parents, à Saint-Jean-en-Royans, dans la Drôme. Son scooter n'a pas non plus été retrouvé.

En janvier dernier, l'enquête a été rouverte pour déterminer si Nordahl Lelandais est ou non impliqué dans sa disparition. Ce vendredi 27 avril, ses parents ont été entendus pendant 4 heures, comme l'indique leur avocat, Maître Bernard Boulloud. Selon lui, ils auraient même remercié le juge d'instruction. Il déplore, cela étant, des erreurs dans le début de l'enquête comme l'indique France Bleu. Il se dit confiant sur l'avancée de l'enquête. "Le juge d'instruction a vraiment mis de l'humain dans les rouages et les magistrats instructeurs vont tout faire pour qu'on trouve la vérité, mieux vaut tard que jamais et je pense que ça va avancer", conclut-il.

Nordahl Lelandais mêlé aux disparitions de Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou ?

Jean-Christophe Morin, âgé de 23 ans a disparu dans la nuit du 9 au 10 septembre 2011, en marge d'un festival électro organisé au fort de Tamié, près d'Albertville en Savoie. Depuis sa disparition, les gendarmes n'ont retrouvé que son sac à dos. Toutefois, l'avocat de la famille a déjà dit que sa famille détient encore deux téléphones qui lui ont appartenu.

En 2017, la sœur de Jean-Christophe, Adeline Morin, avait déclaré connaître le frère de Nordahl Lelandais à France Bleu. "Sven Lelandais m'a contactée il y a environ un an pour se renseigner sur un emploi", avait-elle expliqué. Adeline Morin lui aurait trouvé un job dans une station haut-savoyarde quelques semaines plus tard.

Plus perturbant, l'attitude de Jean-Christophe Morin le soir de sa disparition. D'après les informations de France Bleu, il aurait été aperçu en panique et disait que "quelqu'un voulait lui faire du mal". Depuis il n'a plus donné signe de vie.

Ahmed Hamadou, âgé de 45 ans, a disparu au même endroit, un an plus tard. Pour les avocats des deux familles, "il y a de grandes chances que Lelandais soit passé par là". Il est probable qu'il connaissait Nordahl Lelandais. Toutefois sa famille n'était pas présente à Lyon pour la réunion.

Nordahl Lelandais mêlé aux disparitions de Nicolas Suppo, Malik Boutvillain et Stéphane Chemin ?

Nicolas Suppo, âgé de 30 ans, est ouvrier spécialisé. Il est porté disparu depuis le 15 septembre 2010, après s'être volatilisé à Échirolles, une petite commune française située en région Auvergne-Rhône-Alpes. Il était parti déjeuner sans ses papiers d'identité ni sa carte bleu. En 2014, l'affaire avait été classée sans suite. Comme de nombreux "cold case", elle a été rouverte en début d'année après les aveux de Nordahl Lelandais. Depuis sa disparition, son père, Yves Suppo, parcourt toute la France dans l'espoir de trouver le moindre indice comme le rapporte France Bleu.

Également disparu à Échirolles, Malik Boutvillain ne donne plus signe de vie depuis le 6 mai 2012. Âgé de 32 ans, il était lui aussi parti sans ses papiers d'identités. Il n'avait pas non plus son téléphone, ni ses clefs de voiture. L'homme, qui souffre de schizophrénie, partait faire son footing. Là aussi l'enquête était classée sans suite, jusqu'à sa réouverture par le parquet de Grenoble début février, comme l'indique le Journal du Dimanche. Ses proches s'étaient exprimés auprès de LCI après la première réunion, organisée le même mois. Ils déploraient alors le manque d'enquête.

Stéphane Chemin est disparu le 24 septembre 2012, au Bourg d'Oisans, une autre commune en Isère. Âgé de 33 ans, il s'était enfui de l'ambulance qui le transportait jusqu'à l'hôpital. Là encore, le parquet de Grenoble a rouvert l'enquête début février.

Nordahl Lelandais mêlé aux disparitions de Rachid Ramèche, Adrien Fiorello et Florent Bonnet ?

Rachid Rameche, Adrien Fiorello et Florent Bonnet ont tous les trois disparus en Savoie.

Rachid Rameche est porté disparu depuis le 10 juin 2009. Âgé de 34 ans, il a été aperçu pour la dernière fois à Bassens, dans la clinique psychiatrique de la ville. C'est le même établissement qui a, ensuite, suivi Lucie Roux (également disparue) et Nordahl Lelandais entre 2012 et 2013. Après la première réunion des familles de portés disparus, sa sœur Samia s'était exprimé, comme le rapporte France Bleu. "Aucune enquête n'a été ouverte ; on se heurte à un mur", avait-elle déploré.

Adrien Fiorello est porté disparu depuis le 6 octobre 2010. Le jeune homme de 22 ans, étudiant en droit, était supposé se trouver à Saint-Étienne, mais son téléphone a borné à Chambéry. C'est là que vivait, à l'époque, le tueur présumé. En décembre dernier, sa mère s'était exprimée dans le Journal du Dimanche. "On ne peut pas coller toutes les disparitions de France sur le dos de Nordahl Lelandais qui est présumé innocent, mais il était dans la région au moment de celle de mon fils, Adrien. Ca bouscule forcément..." L'enquête a été rouverte le 19 mars.

Florent Bonnet, porté disparu depuis le 18 janvier 2014, est âgé de 37 ans. Son casque et sa moto ont été retrouvés par les gendarmes du Bourg-Saint-Maurice, à l'entrée du tunnel de Siaix.