Mis en examen dans le cadre des affaires Arthur Noyer et Maëlys, Nordahl Lelandais pourrait être mêlé à une autre disparition selon de nouveaux témoignages.

Lucie Roux, victime de Nordahl Lelandais ? Une proche se dit prête à témoigner

Disparue depuis 6 ans désormais, Lucie Roux connaissait Nordahl Lelandais. Cette femme de 43 ans suivait un traitement dans le même hôpital psychiatrique (Bassens, Savoie) que le tueur présumé. Elle souffrait, comme lui, de dépression mais il était également traité pour alcoolisme.

A lire aussi :"Nordahl Lelandais n’est pas un amateur", un spécialiste nous dresse son profil

Récemment Maître Christian Saint-André, l’avocat de la famille Roux, a adressé une lettre à Thierry Dran, procureur de la République de Chambéry. "J’ai été contacté par une amie de Lucie Roux", écrit-il, comme le rapporte Le Dauphiné Libéré . "Elle affirme être prête à apporter son témoignage aux enquêteurs. Selon elle, Lucie a déjeuné plusieurs fois avant sa disparition, avec une autre amie et Nordahl Lelandais". D’après les informations de nos confrères, les repas auraient été pris "dans un lieu de vie en commun de l’hôpital". Il s’agit d’une information suffisamment sérieuse pour que l’avocat décide d’alerter la justice.

La colère de la famille Roux

De son côté, Le Parisien a contacté la soeur de la portée disparue. Elle a souhaité garder l’anonymat mais a tout de même confié ses doutes et son inquiétude. "Mon espoir maintenant, c’est que l’enquête soit rouverte. Car avec ce témoignage qui semble sérieux, on sait que Lelandais et Lucie étaient à l’hôpital psychiatrique en même temps. Et qu’ils ont déjeuné ensemble dans un réfectoire de l’établissement. Et ils se sont parlé. Il est donc confirmé un lien ma soeur et Nordahl Lelandais. Ils étaient peut-être amis", explique-t-elle avant de dire son sentiment. "Ca ajoute de l’horreur à l’horreur. Une disparition, c’est déjà épouvantable. Mais relier cette disparition avec un homme qui a tué une petite fille et un jeune militaire, cela suscite chez moi de l’effroi."

Elle enjoint d’ailleurs le mis en examen à avouer, s’il a commis le meurtre de sa soeur. "Si c’est Lelandais qui est responsable, qu’il avoue ! On pourra alors retrouver le corps de Lucie et faire notre deuil". La quadragénaire, disparue en 2012, s’est volatilisée du jour au lendemain. Elle est partie sans son téléphone et a aussi laissé de côté son argent et ses lunettes. Aucun mouvement sur son compte en banque depuis, toujours pas de corps retrouvé. Avant la médiatisation des affaires Nordahl Lelandais, la famille croyait à un enlèvement par un réseau de prostitution. "Elle était assez jolie", indique la soeur de la disparue. Autre piste évoquée auprès des journalistes du Parisien : le suicide. Mais dorénavant, la soeur de Lucie qui trouve qu’il y a "vraiment beaucoup de coïncidences" ne peut s’empêcher d’espérer que l’on en apprenne plus. "On a envie que ce soit lui pour savoir ce qui est arrivé à ma soeur et pas envie que ce soit lui car on refuse aussi de penser au pire".

Le logement qu’occupait la disparue, qui vivait à l’extérieur de l’hôpital, n’a pas été reloué depuis sa disparition. Pour la famille, c’est une voie à suivre, dans la mesure où des indices relatifs à la disparition de Lucie Roux pourraient encore s’y trouver.