Deux adolescents ont été mis en examen pour la mort d'Alisha, 14 ans. Amis, ennemis, amoureux... Auprès du Parisien, l'avocat du jeune homme en dit plus sur leurs relations à tous les trois avant le drame d'Argenteuil.
Mort d’Asliha : "Les deux filles étaient les meilleures amies du monde" AFP
Sommaire

Amis, amoureux, ennemis… Le triangle formé par la victime et les bourreaux commence à se dessiner plus nettement dans l’affaire Alisha. Un garçon et une fille de 15 ans ont été mis en examen mercredi 10 mars pour l’assassinat de la lycéenne de 14 ans, survenu deux jours plus tôt. Devant les enquêteurs, le jeune homme a longuement raconté les mois, les semaines qui ont précédé le rendez-vous funeste du 8 mars. Comment cet adolescent décrit comme "un gros nounours" par sa mère a-t-il pu basculer dans la violence ?

Mort d’Alisha : "L'amour, ça rend con, carrément"

Le jeune homme a tout de suite reconnu les faits devant les policiers. Cité par Le Parisien, son avocat Me Franck Berton explique que son client "n’a rien éludé de sa responsabilité devant les services de police. Il dit tout. Les coups, le gant… Il explique qu’elle respire encore lorsqu’ils la jettent à l’eau. Il dit qu’ils pensent qu’elle va nager. Il ne s’explique pas son geste". "C’est un ado de 15 ans qui était en larmes à mes côtés devant la juge d’instruction, puis devant les juge des libertés", ajoute l’avocat. Selon lui, son client aurait déclaré : "On ne voulait pas ça. On ne voulait pas la tuer. On ne comprend pas. Ce n’est pas possible".

Le procureur Eric Corbaux dressait pourtant un tout autre portrait des deux agresseurs, affirmant qu’il avait fait face "à une absence de remords immédiats", notamment de la part du jeune homme de 15 ans. Ce dernier aurait donné des "coups de pied et de poing à la victime". Interrogée par BFMTV peu de temps après le drame, la mère de l’adolescent affirme que son fils n’était "plus le même" depuis le début de sa relation avec sa petite-amie. Interrogée par franceinfo elle conclut, sentencieuse : "Comme je disais, l’amour, ça rend aveugle. Mais là, ça rend con, carrément". Tout serait partie d’une rivalité entre les deux filles, qui auraient été très proches en réalité…

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.