Lundi 8 mars, Alisha K., 14 ans, est retrouvée sans vie dans la Seine. Deux adolescents ont été mis en examen pour assassinat. De nombreux éléments laissent à penser que la victime est tombée dans un véritable guet-apens. Explications.
Mort d'Alisha : les enquêteurs retracent le scénario de sa dernière journéeLe corps d'Alisha a été retrouvé dans la Seine, à Argenteuil (Val d'Oise).AFP
Sommaire

Une information judiciaire pour des faits d'assassinat a été ouverte, suite à la mort d'Alisha K, collégienne de 14 ans à Argenteuil (Val d'Oise). Le procureur de la République de Pontoise, Éric Corbaux, a également annoncé la mise en examen et la détention provisoire des deux adolescents de quinze ans soupçonnés d'avoir tué la victime. Ils risquent jusqu'à vingt ans de prison, en raison de leur jeune âge. 

D'après les informations de BFMTV, la préméditation a été retenue par le parquet de Pontoise, considérant les premiers éléments de l'enquête. La reconstitution de la dernière journée de la victime laissent penser que cette dernière est tombée dans un véritable guet-apens, sur fond de rivalité amoureuse et jalousie. Que s'est-il passé exactement, la journée du lundi 8 mars 2021 ? 

Mort d'Alisha : des échanges de SMS compromettants 

Selon la chaîne d'information en continu, tout part d'un échange de messages entre les deux suspects. Pour rappel, il s'agit d'un adolescent de quinze ans et de sa nouvelle petite amie, du même âge. Le premier avait entretenu une relation amoureuse avec la victime, tandis que la seconde était anciennement l'une de ses amies. Les investigations ont révélé que les deux mis en examen parlaient de "quelque chose à faire avec la victime" quelques heures avant la mort d'Alisha. De son côté, Alisha aurait eu sa mère au téléphone pour la dernière fois à 13h35, avant d'être absente à son cours en distanciel de 15 heures.

À la demande de son petit copain, la suspecte aurait donné rendez-vous à la victime. "Elles auraient convenu de se voir le lundi 8 mars à la gare d'Argenteuil, puis elles se sont rendues sur le quai de Saint-Denis où elles avaient l'habitude d'aller", précise le procureur. Elles se seraient retrouvées "à l'ombre du viaduc de l'autoroute A15 qui enjambe la Seine, sur un chemin à l'écart des habitations", précise BFMTV. 

Là, le piège se referme. L'adolescent suspect fait son apparition...

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.