C'est une phrase de Maëva Coucke qui ne passe pas. Celle qui n'était pas encore élue à ce moment de la cérémonie samedi soir a qualifié la coiffure de la miss France sortante Alicia Aylies de "crinière de lionne". Une remarque jugée raciste par beaucoup d'internautes.
AFP

C'est une phrase anodine qui se voulait sûrement drôle mais qui a suscité la polémique. Quand Miss Nord-Pas-de-Calais a dû se présenter au public et au jury, la jeune femme de 23 ans a souhaité plaisanter en insistant sur sa spécificité capillaire, Maëva Coucke étant rousse. "Après une blonde, une brune, une miss à la crinière de lionne… Pourquoi pas une rousse ?", a-t-elle lancé au présentateur Jean-Pierre Foucault, alors tout sourire. La petite phrase est passée à cet instant inaperçue mais les internautes n'ont pas manqué de réagir vivement.

À lire aussi : Maëva Coucke, Miss Nord-Pas-de-Calais, élue Miss France 2018

En effet, "la crinière de lionne" pour qualifier Alicia Aylies, miss Guyanne devenue Miss France 2017, n’a pas été appréciée et a suscité de vives réactions. Pour beaucoup, il s'agit d'une remarque raciste. "Depuis l’esclavage, la femme noire est animalisée et comparée à des félins", assène une internaute. "Ça te plairait qu’on te dise Poil de carotte… Non mais ?", a renchéri un autre.

Gilles Verdez, chroniqueur de Touche pas à mon poste, est même allé plus loin en évoquant la possibilité qu'on lui retire son titre. "Et si le CSA lui retirait sa couronne?", a-t-il tweeté. 

Fin novembre, une autre polémique capillaire avait fait trembler le comité Miss France. Lors de l’élection en Martinique, l’une des candidates reprochait aux organisateurs d’avoir refusé une coiffure qu'ils avaient jugé un peu trop "afro". Une allégation que le comité Miss France avait démentie. La nouvelle Miss France n'a pas encore réagi à la polémique, mais sa prédécesseuse ne semble pas lui en avoir tenu rigueur lorsqu'elle lui a remis la couronne tout sourire. 

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.