Voilà presque un an que Mireille Darc est décédée. L'occasion de revenir sur une facette beaucoup moins connue de celle que l'on surnommait "la Grande Sauterelle". 

Mireille Darc : cette passion où elle excellait

France 3 a diffusé vendredi 24 août un documentaire en l'hommage de la comédienne disparue le 28 août 2017 à l'âge de 79 ans suite à trois attaques cérébrales. C'était il y a an. Presque. Le fait est que, dans ce documentaire, apparaît une facette nettement moins connue de Mireille Darc. Un talent plutôt qui lui tenait particulièrement à coeur, souligne Gala : la réalisation de documentaires.

A lire aussi : Les confessions du "fils" caché de Mireille Darc

De fait, certains de ses reportages ont même parfois été diffusés dans l'émission Envoyé Spécial. Ce que Bernard Benyamin, ancien présentateur du magazine, a tenu à rappeler, évoquant, au passage, le talent de la comédienne dans ce domaine : "On a l’habitude de dire qu’un journaliste doit savoir poser de bonnes questions. On oublie trop souvent de dire qu’il doit savoir écouter"... Et de poursuivre : "Et il y avait une écoute chez Mireille, qui était exceptionnelle".

Mireille Darc : comprendre la vie grâce aux documentaires

De son vivant, Mireille Darc n'avait pas manqué de souligner à quel point la réalisation de reportages se révélait essentielle à ses yeux. Il s'agissait là de sorte de "lettres de noblesses". Au point qu'elle avait un jour admis : "J’ai compris la vie à travers mes documentaires". Et pour cause, les thèmes abordés se voulaient à la fois sérieux et nécessaires. Parmi eux : l'excision. Pour ce faire, la comédienne avait eu l'occasion de partir à la rencontre de femmes ayant subi une ablation du clitoris.

Son but ? Ecouter leur douleur et essayer de voir qu'elles étaient les chirurgies réparatrices possibles pour ces femmes.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.