Bientôt trois semaines après le meurtre d’Alexia Daval à Gray en Haute-Saône, ses parents ont pris une décision qui, ils l’espèrent, les aidera à surmonter ce drame.

Comment surmonter la perte d’un enfant ? Comment faire son deuil alors que les circonstances de sa mort demeurent un mystère ? Bientôt trois semaines après la mort d’Alexia Daval, ses parents tentent de faire face. Avant ce terrible drame, Jean-Pierre Fouillot et son épouse, Isabelle, tenaient un bar-PMU à Gray en Haute-Saône. Heureux, le couple était connu et apprécié de nombreux habitants de la ville. Suite à l’annonce de la disparition de leur fille, ils avaient décidé de fermer leur commerce. Ils l’ont finalement rouvert il y a quelques jours, rapporte L’Est Républicain qui cite ensuite une amie de la famille : "Il fallait bien rouvrir. Ça nous aide à tenir. Bien sûr, ça ne la ramènera pas".

Des affiches appelant au silence ont été collées au mur

Mais si les portes du bar-PMU sont ouvertes, l’ambiance n’est plus la même. "Une affiche a été apposée à deux endroits : ‘Votre silence est le plus beau des hommages, merci de respecter notre sérénité", décrit encore le journal. Toujours selon ses informations, les clients et les habitués sont revenus mais respectent le deuil des proches d’Alexia. "Dans le bar, il n’est pas question de faire comme si rien ne s’était passé, mais la vie doit reprendre ses droits, même sans le sourire d’Alexia", décrit-il.

Publicité
Mercredi, l’avocat de la famille d’Alexia, Me Florand, s’est exprimé pour demander à la justice de fournir rapidement des éléments précis à ses clients. "Quinze jours de patience, c’est un délai raisonnable. Maintenant, il serait opportun que le juge d’instruction convoque les parties civiles ou tout du moins leur avocat, pour leur délivrer plus d’éléments", a-t-il estimé au micro de France 3 Franche-Comté.

En vidéo - L'avocat du mari d'Alexia Daval parle 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité