Une rumeur prétend que Brigitte Macron rémunère sa maquilleuse 10 000 euros par mois. Retour sur le vrai du faux concernant ce chiffre hallucinant…
AFP

Maquillage : Brigitte Macron dépense-t-elle 10 000 euros par mois ?

Brigitte Macron dilapide-t-elle les deniers de l’Etat pour se faire belle, en pleine période de crise des "gilets jaunes" ? C’est ce que prétendent certains sites internet sensationnalistes et plusieurs groupes Facebook liés au mouvement, dévoile Le Monde, qui dénonce l’intox.

A lire aussi : Brigitte Macron : cette folle rumeur qui inquiète beaucoup

Selon eux, la première dame dépenserait 10 000 euros mensuellement… Pour ses seuls frais "maquillage". Certains articles n’hésitent d’ailleurs pas à affirmer que le "porte-parole de l’Elysée" aurait confirmé l’information, expliquant que "cette maquilleuse peut être réquisitionnée à tout moment, et n’importe où en France et dans le monde". Ils justifient aussi cet impressionnant montant par un commentaire à la fois insultant et sexiste, attribué à "une personne à l’Elysée" qui aurait déclaré que la somme "n’est pas forcément extravagante car il y a tout même du boulot vu son âge, sans vouloir lui manquer de respect".

Publicité
Publicité

Ces informations, fausses comme le rappelle le quotidien du soir, sont issus du site "satirique" Nordpresse.be, connu pour attiser la confusion sur des sujets hautement politique. L’article a d’abord été repris par les "gilets jaunes" avant d’être diffusé par différents sites web (magazine-du-net.com, actudujour.com, entre autres), ce qui a favorisé son instrumentalisation par des groupes militants d’extrême-droite.

C’est loin d’être la première rumeur mensongère visant l’épouse d’Emmanuel Macron. Elle est même souvent la cible de faux scandales visant à décrédibiliser politiquement le pouvoir en place. Cet été, elle était notamment accusée – à tort, encore une fois – d’avoir dépensé 78 000 euros pour acheter des crèmes anti-âge…

Maquillage : les importantes factures des présidents

Pour autant, en 2017, l’Elysée a du faire face à un véritable scandale après avoir confirmé une facture maquillage de 26 000 euros en trois mois, pour Emmanuel Macron. "Nous avons fait appel à un prestataire d’urgence" a expliqué le Palais présidentiel, non sans préciser qu’à terme, ce poste de dépense avait "vocation à être réduit significativement".

A l’époque, l’exécutif faisait uniquement appel à des prestataires extérieurs, souligne BFMTV. Ces 26 000 euros correspondaient donc à deux factures, l’une de 10 000 euros et l’autre de 16 000. Toutefois, par le passé, les présidents de la République ont parfois fait appel à des salariés. Ce fut le cas de François Hollande, qui rémunérait 10 000 euros par mois son coiffeur et 6 000 sa maquilleuse.