Le gouvernement s'apprête-t-il à mettre un terme progressif à certaines des mesures sanitaires ? Roselyne Bachelot parle en tout cas de la réouverture possible de certains centre culturels.
Sommaire
La vie normale va-t-elle bientôt reprendre ? Les signes qui en disent long AFP

Les Françaises et Français, pour beaucoup, sont fatigués. Et ils ne sont pas les seuls ! Leurs élus aussi. Pourtant, rapporte Le Figaro, "l'exceptionnel" pourrait encore durer quelques mois, au moins. Jusqu'au premier juin 2021, puisque les parlementaires ont donné le feu vert à la prolongation de l'état d'urgence sanitaire. Ils étaient nombreux, semble-t-il à "traîner les pieds", indiquent nos confrères. Y compris parmi celles et ceux issus des rangs de La République en Marche.

Plusieurs raisons expliquent cette fatigue. Après tout, l'épidémie n'en finit pas et s'est accompagnée quasi sans interruption de mesures de restrictions sanitaires. Cela fait des mois que la vie n'a donc pas repris un cours normal. La lassitude, l'attente d'un renouveau et le ras-le-bol sont réels. Tous les députés siégeant à l'Assemblée nationale, ou presque s'en sont fait les porte-voix. Certains citoyens sont même allés jusqu'à menacer le gouvernement de désobéissance civile en cas de troisième confinement.

La vie normale reprendra-t-elle bientôt ?

D'autres s'inquiètent pour des raisons plus politiques. Stéphane Peu, élu communiste se dit "inquiet de l'accoutumance du gouvernement au régime dérogatoire à l'Etat de droit" et rappelle que c'est là une constante en France, ou presque, depuis 2015 et les attentats terroristes. A gauche, toujours, certains députés insoumis s'élèvent contre "une forme de dictature, la concentration des pleins pouvoirs entre les mains d'un homme" en la présence d'Emmanuel Macron. Pourtant, les choses pourraient peut-être changer…

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.