Le livre du journaliste Robin d'Angelo jette un pavé dans la marre du milieu des films amateurs pour adultes. Un éclairage particulier est fait sur l'un des sites les plus connus : Jacquie et M.
(Illustration)Istock

La vérité sur Jacquie et Michel : qui se cache derrière ses noms ?

"Merci qui ? Merci Jacquie et Michel". Sans avoir la référence, vous avez peut-être déjà entendu ce slogan. Il s’agit de la marque de fabrique de la société de production de films pornographiques amateurs française la plus connue.

Sur leurs différents sites, les vidéos attirent entre 5 et 12 millions de visiteurs uniques par mois, rapporte le JDD. Souvent présenté comme le fleuron de l’industrie porno amateur, Jacquie et Michel (J&M) a aussi sa part d’ombre qu'a exploré l e journaliste Robin d’Angelo. Tournages, rencontres, entretiens... De son immersion, il en a tiré un livre Judy, Lola, Sofia et moi, (éd. Goutte d’Or), paru ce jeudi 18 octobre, dont le JDD a eu la primeur des bonnes feuilles.

Parmi les nombreuses révélations, il ressort que le fructueux business de J&M s’est construit sur un mythe. En effet jusqu’à la publication de cet ouvrage, il était admis que le nom de Jacquie et Michel provenait des créateurs éponymes. Des théories étaient même avancées sur leur identité. Pour certains, il s’agissait d’un couple d’instituteurs retraités vivant à Ordos dans les Hautes-Pyrénées. La réalité est tout autre. Si Michel, 60 ans, est bien le fondateur du site Internet, Jacquie, quant à elle, n’a jamais existé.

Pour autant, ce nom n’a pas été choisi au hasard comme l’explique Robin d’Angelo : "En fait, Jacquie est celle qui a envoyé ses premières photos à Michel sur l’une des premières messageries instantanées quand il a décidé de faire un site web".

A lire aussi : Industrie des films X : la face cachée des vidéos gratuites

Vidéo : Jane Birkin : ses confidences très coquines révélées

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.