Alors que les Français peuvent à nouveau circuler librement dans une zone de 100 km autour de chez eux, l'ombre d'un "reconfinement" plane encore. Certains pays font d'ailleurs d'ores et déjà marche arrière…
La liste des pays qui "reconfinent" déjàIllustrationIstock

Les Français libérés, mais pas encore totalement délivrés. Ce lundi 11 mai, après 55 jours deconfinement strict, la France a entamé son 1ᵉʳ jour de déconfinement progressif. Les déplacements peuvent désormais se faire sans attestation dérogatoire de sortie dans un rayon de 100 km autour du domicile (et plus dans le même département), et certains commerces ont rouvert leurs portes. Les crèches, maternelles et écoles primaires vont progressivement accueillir les enfants sur l’ensemble du territoire, et les Français peuvent de nouveau se rassembler, à 10 personnes maximum cependant. Le respect des gestes barrières reste toutefois essentiel. D’ailleurs dans les transports en commun, le port du masque est obligatoire. En revanche, le respect de la distanciation sociale demeure compliqué.

Déconfinement : vers un "reconfinement" en urgence ?

Ce lundi, malgré les mesures sanitaires strictes prises par la RATP et la SNCF, de nombreuses photos et vidéos de RER B et D, et métro parisien (ligne 13) bondés ont circulé sur les réseaux sociaux.

On y voit des voyageurs agglutinés, dans l'incapacité de respecter les limites de distanciation imposées par le gouvernement. Sur la ligne 13, cela était dû à un incident technique. Une fois celui-ci réglé, tout est rentré dans l’ordre, explique 20 Minutes.

Sur les bords du Canal Saint Martin, à Paris, les quais étaient également pris d'assaut par les badauds, venus en petits groupes. Les distanciations sociales étant non tenues, la police a dû intervenir en fin de journée pour les disperser.

Le risque d’un relâchement sanitaire des Français pourrait pourtant entraîner un "reconfinement". Dans son rapport publié ce lundi 11 mai, Jean Castex, le monsieur déconfinement du gouvernement alerte : "un reconfinement en urgence doit être anticipé". En effet, "en l'absence, à brève échéance, de vaccin ou de solution curative, la population française demeure vulnérable à une reprise de l'épidémie", explique-t-il. 

Nombreux sont d’ailleurs les pays à faire preuve de prudence. Certains, que voici, ont même d’ores et déjà fait marche arrière...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Covid-19 : sursaut de l'épidémie en Chine, avec 17 nouveaux cas

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.