Des anciens membres d'une communauté religieuse ont décidé de prendre la parole pour la première fois. Ils dénoncent les pratiques du groupe appelé la Famille.
La Famille : quelle est cette communauté religieuse qui œuvre à Paris ?La communauté religieuse est basée sur Paris AFP

Le silence est un mot d'ordre au sein de cette communauté. Basée dans l'Est de Paris, la Famille est composée de quelque 3 000 membres pour seulement huit patronymes, informe Le Parisien. Très investie religieusement, elle existe depuis le XVIIIe siècle et fait aujourd'hui l'objet d'une note d'information venant de de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

L'organisme s'intéresse non seulement à la potentielle secte que représente la Famille, mais également aux retombées psychologiques pour les enfants. Jusqu'à présent, le groupe était inconnu, mais d'anciens membres ont accepté de témoigner sur ce qu'ils ont vécu pendant de nombreuses années.

Tout d'abord, il semble important de préciser que la Famille est un mouvement religieux. Elle a établi de multiples règles au fil des siècles pour mener, de nos jours, au conditionnement de la vie des personnes nées en son sein. De ce fait, les individus qui en font partie se marient entre eux. La consanguinité y est donc récurrente.

De nombreux enfants handicapés

"Avec ma femme, nous avions trois arrière-grands-parents communs, et nous ne nous considérions pas comme tel (ndlr. cousin)", explique Alexandre (nom d'emprunt), un ancien membre de cette communauté interrogé par le quotidien régional. "Mes cousins germains, mariés, ont eu cinq enfants", ajoute Pauline, une autre dissidente qui s'est confiée au Parisien. "Deux sont morts en bas âge et trois sont handicapés. Mais pour eux, c'est la volonté de Dieu…"

Cette situation entraîne effectivement la naissance d'enfants malades ou handicapés. Un énorme problème jusqu'à peu, puisque la Famille interdisait à ses membres d'avoir recours aux soins. Pour elle, il s'agissait d'une volonté de Dieu.

Heureusement pour eux, le manque de moyen financiers a incité plusieurs familles à accepter par exemple la reconnaissance de leurs enfants handicapés par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). Mais ce repli sur soi-même entraîne d'autres problèmes comme l'interaction avec l'extérieur...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Généalogie : comment retrouver ses ancêtres ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.