De la prison ferme. C'est la peine écopée par une Calaisienne placée sous surveillance électronique pour évasion. Pourtant, elle ne s'est pas échappée…

Une prévenue place son bracelet électronique sur son chat : jugée pour évasion, sans fuite

C’est une situation improbable qu’ont découvert des policiers le 14 décembre dernier, en se rendant au domicile de Sabrina Martin, une prévenue placée sous surveillance électronique.Si comme le rapporte La Voix du Nord, elle était bien présente, son bracelet, qui devait être à sa cheville, a en effet été retrouvé autour du cou de son chat ! Mais après s’être isolée un court instant dans sa chambre, elle reviendra avec le bracelet encore rempli de poils.

Conséquence, une comparution devant le tribunal lui a été remise le mardi suivant, pour faits d’évasion.La Calaisienne avait alors demandé un délai pour sa défense, et avait en attendant, été placée en détention provisoire.

Publicité
Publicité

Le jugement a donc eu lieu ce mercredi 9 janvier 2019, devant le tribunal de Boulogne-sur-Mer.

Une prévenue place son bracelet électronique sur son chat : elle accuse les policiers

Si elle n’avait pas l’ambition de fuir, la jeune femme n’a pas su expliquer au tribunal comment son bracelet est parvenu autour du cou de son matou. Une amnésie certainement due aux quatre bouteilles de vin bu au sortir de son bain. En décembre, elle avait toutefois signalé que son bracelet électronique était bien trop grand. Elle pouvait de ce fait l’enlever à tout moment.

Pour sa défense, Sabrina Martin met en cause les policiers. Selon elle, ils auraient pénétré à l’intérieur de son domicile à son insu, afin de faire une photo et la transmettre au juge d’application des peines.

Une version des faits qui n’a pas joué en sa faveur, puisqu’elle a été condamnée à cinq mois de prison ferme, avec maintien en détention.

En vidéo : Un couple grille un feu rouge en plein ébat