Les catastrophes naturelles ont un coût humain inestimable. Cependant, des économistes ont aussi évalué le montant des dégâts matériels. Et la somme est astronomique…
(Illustration)Istock

Combien coûtent les catastrophes naturelles : 2 511 milliards d’euros

Les récentes inondations dans l’Aude montrent à quel point les violents phénomènes météorologiques sont dévastateurs humainement et matériellement. Malheureusement, ces événements se multiplient, selon les analyses des économistes des Nations Unies. Ces derniers ont analysé les catastrophes de grande envergure des vingt dernières années (de 1988 à 2017), rapporte RTL.

Rien que pour la France, sur cette période, les catastrophes naturelles ont coûté 50 milliards d’euros. A titre d'exemple, l'ouragan Irma qui a frappé Saint-Barthélémy et Saint-Martin a causé à lui seul plus d'un milliard d'euros de dégâts, précise BFMTV. En Europe, notre pays a subi le plus de dommages avec l’Italie et l’Allemagne. A l’échelle mondiale, les préjudices matériels eux sont évalués à 2 511 milliards d’euros. Par rapport aux deux décennies précédentes (de 1978 à 1997), c’est une augmentation de 150%, indique RTL.

A lire aussi : Réchauffement climatique : quelles conséquences pour le climat ?

Combien coûtent les catastrophes naturelles : 1,3 million de morts

Sur les vingt dernières années, 80% des catastrophes naturelles sont liées au changement climatique qui les amplifie. La violence et la fréquence de ces phénomènes ont été multipliées par 2,5 et ont coûté la vie à 1,3 million de personnes, explique RTL.

La France a subi cerniers temps de violentes inondations, comme dans l’Aude et précédemment dans le Var et l'Ardèche. Ce phénomène est la troisième cause de dommages juste derrière les tempêtes et les tremblements de terre.

Vidéo : Ce super volcan menace le monde : l'idée imparable de la NASA pour nous sauver

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.