Les 660 pompiers mobilisés à Saint-Jean-d’Illac (Gironde) entament ce lundi matin leur quatrième jour de lutte contre l’incendie de forêt qui a déjà ravagé plus de 550 hectares de pinède.

Un incendie "stabilisé" mais pas "maîtrisé"

© AFP

©AFP

À Saint-Jean-d’Illac, près de Bordeaux (Gironde), les flammes n’en finissent pas de détruire la forêt. L’incendie, qui a démarré vendredi après-midi aux environs de Pessac, a déjà ravagé 550 hectares de pinède. Sur place, plus de 660 sapeurs-pompiers ou militaires de la Sécurité civile sont mobilisés pour lutter contre la propagation du feu. Épaulés par sept avions, dont quatre Canadair et un Dash, les pompiers ont ainsi réussi à sécuriser les habitations voisines, souligne BFMTV.

 

Grâce aux renforts en hommes et en avions dépêchés samedi par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, le feu a pu être stabilisé mais pas tout à fait "maîtrisé", indique la préfecture de Gironde. Il s’agirait notamment d’un des incendies les plus importants en France depuis cinq ans.

 

Pour l’heure, la crainte principale est l’évolution du vent qui promet d’effectuer de brusques changements de direction, encourageant la propagation des flammes. "La situation demeure préoccupante car les prévisions météorologiques restent défavorables", a confié la préfecture.

 

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie afin de déterminer les causes de l’incendie.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité