Mardi 27 novembre, les avocats de Laeticia Hallyday, Laura Smet, et David Hallyday avaient rendez-vous devant le tribunal de grande instance de Nanterre. L'audience a donné lieu à de nombreuses révélations d'ordre financier.

Héritage de Johnny : le trust abandonné à lui-même

Ce mardi 27 novembre, Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, avaient par la voix de leurs avocats, rendez-vous au tribunal de grande instance de Nanterre. Objectif : répondre à une demande des aînés du Taulier, à savoir le gel de 75% des royalties de leur père, revenant en l’état à leur belle-mère. Différentes parties prenantes étaient conviées à l’audience, à l’instar de Sony, Warner, Universal, les maisons de disques du défunt, mais aussi les avocats de la Bank of America. Cette dernière était identifiée jusqu’à maintenant comme la gestionnaire, ou trustee, du JPS Trust, le fameux fonds de Johnny Hallyday possédant une bonne partie de ses biens.

Or, et c’est l’une des premières surprises de l’audience, la banque ne gère plus le trust. L’avocat de la concernée a annoncé, comme le relate Corinne Audouin, journaliste de France Inter, sur Twitter, que la Bank of American avait démissionné il y a six jours.

Publicité
Publicité

L’établissement ne souhaite pas être mêlé à la procédure judiciaire en France. Charge au "protecteur' de trouver un nouveau trustee. Ce dernier était avant le frère de Laeticia Hallyday, mais comme le rapportait Libération en mars dernier, il s’agit désromais de Barbara Uzzan, comptable américaine.

La Bank of America a bien versé une lettre de démission dans le dossier, mais sans motif, précise la journaliste d’Europe 1, Salomé Legrand, sur Twitter