Sous le feu des projecteurs depuis tout petit, Louis Sarkozy fait encore parler de lui dans la presse. Aujourd'hui âgé de 22 ans, le fils de l'ex-président revient sur les gracieux avantages dont il a bénéficié plus jeune.
AFP

Louis Sarkozy : ses gardes du corps comblaient-ils l’absence de ses parents ?

Louis Sarkozy fait part de quelques confidences. Dans une interview accordée au magazine britannique, The Time, il a évoqué son enfance de privilégié. Le fils de Nicolas Sarkozy et Cécilia Attias parle notamment de l’ "hyper-exposition" qu’il a subie dès l’âge de 4 ans jusqu’en 2012, année à laquelle son père a échoué aux élections présidentielles. Durant toute cette période, "Sarko junior" de son pseudonyme Instagram, a surtout gardé en mémoire ses moments passés avec ses différents gardes du corps, qui ne l’ont jamais quitté.

Publicité
"C'étaient des gars que je considérais comme mes parents", se rappelle Louis Sarkozy, dont les propos sont relayés par Gala. "Je les ai vus autant qu'eux […] C'était génial", poursuit-il.
Publicité

Il décrit ces hommes de main comme "des amis adultes vous accompagnant partout avec une arme à feu", il les voyait comme un "énorme signe de réconfort". Celui qui a collaboré avec une marque espagnole pour une collection spéciale de mocassins de luxe, avoue que ses gardes du corps l’ont sauvé de différentes manières. En outre les quelques intimidations d’enfants que ces protecteurs lui ont évitées, Louis Sarkozy aborde également les "pressions sociales" causées par l’absence de ses parents.

Les privilèges de Louis Sarkozy : il a rencontré Barack Obama

De sa jeunesse dorée, il y a d’autres moments que Louis Sarkozy n’est pas prêt d’oublier. Durant le mandat présidentiel de son père, entre 2007 et 2012, le styliste a notamment eu l’opportunité de rencontrer les chefs des Etats-Unis d’Amérique, Barack Obama et George Bush.

Dans un autre registre un peu moins reluisant, l’ex petit ami de la chroniqueuse Capucine Anav, a également raconté au Times la fois où il s’est amusé à jeter des tomates sur les véhicules garés sur le parking de l’Elysée. Il rappelle, à ce sujet, qu’il n’a jamais visé de policiers, comme le révèle un article de RTL, datant de 2012.

Publicité

Vidéo : Carla Bruni : qui sont les hommes de sa vie