Ne rien faire, et être payé 2000 euros par mois ? C'est un métier dont beaucoup rêvent, il semblerait qu'il soit devenu réalité.
Istock

Etre payé 2000 euros par mois sans rien faire : un vrai emploi

2060 euros par mois, pour appuyer sur un bouton. Ce job de rêve est un projet artistique pensé par Simon Goldin et Jakob Senneby. Les deux Suédois ont créé le projet Eternal Employment (emploi éternel, en français) qui devrait voir le jour d’ici 2026, d'après 20 Minutes.

La tâche est simple : chaque jour, l’employé(e) choisi(e) devra se rendre à la future gare de Korsvägen (Suède), et appuyer sur un bouton précis à son arrivée puis à son départ. Ce bouton sera situé sous une horloge et permettra à la personne de signaler sa présence dans la station. Une fois qu'il ou elle l'aura fait, des lampes fluorescentes seront allumées pour avertir les voyageurs.

Pour couronner le tout, le ou la salarié embauché(e) bénéficiera de congés payés, d’un plan-retraite, d’augmentations salariales et aura aussi le droit de démissionner. Ce travail devra être sa seule activité professionnelle rémunérée. Toutefois, il ou elle pourra quitter la gare de Korsvägen à tout moment pour vaquer à ses occupations, à condition que sa mission soit remplie.

Payé 2000 euros à ne rien faire : un projet politique

Plus que la réalisation du rêve de M.Tout-le-monde, ce projet est "à la fois une expérience sociale et une déclaration politique sérieuse", explique The Washington Post (édition abonné).

En effet, avec cette idée, Simon Goldin et Jakob Senneby s’interrogent sur "les notions de croissance, de productivité et de progrès qui sont au cœur de la modernité" expliquent-ils à Atlas Obscura. Selon eux, à cause de l’automatisation de masse et de l’intelligence artificielle, nous risquons tous de perdre progressivement en productivité jusqu'à devenir superflus au travail.

Cet "emploi éternel" sera financé grâce à un concours lancé par l’Agence d’art public suédois et l’Administration suédoise des transports, à l'occasion de l'ouverture de la gare Korsvägen, remporté par Simon Goldin et Jakob Senneby. Au total, ils ont empochés 7 millions de couronnes suédoise (soit 660 000 euros). Une somme qui devrait suffir à financer le salaire d'un ou une employée pendant 120 ans. Ce dernier pourra postuler à partir de 2025.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.