Inspiré du site "Vite ma dose" de Guillaume Rozier, un site humoristique baptisé "Vite Mon Prénom" vous propose de savoir quel sera votre nouveau prénom si Éric Zemmour était élu chef de l'État. Pour rappel, le polémiste souhaite interdire les prénoms étrangers.
Éric Zemmour : un site pour connaître votre prénom s'il était Président AFP

C'est une proposition qui a suscité la polémique. Éric Zemmour a assuré qu'il souhaiterait interdire les prénoms "étrangers". "Un enfant qui s’appelle Mohamed, moi, je trouve ça triste qu’au bout de trois générations, il s’appelle encore Mohamed", a assuré le journaliste et le candidat non déclaré à l'élection présidentielle de 2022 sur France 2 ce samedi 11 septembre. C'est une proposition qu’il soutient depuis des années et qu’il défend à nouveau dans son dernier livre intitulé La France n'a pas dit son dernier mot. Il souhaite en effet inscrire dans la loi l’obligation de donner un "prénom français" à son enfant. Une personne souhaitant donc donner le prénom "Mohamed" à son enfant ne pourrait le faire qu'en "deuxième prénom".

"Zinedine" deviendrait "Bernardin" 

Après la réaction ulcérée de nombreux responsables politiques à cette proposition, c'est une intiative plus ironique est inattendue qui a vu le jour. En effet ce mercredi 15 septembre, un site baptisé "Vitemonprenom.com" a été créé en s'inspirant du site "Vitemadose" pour trouver une dose de vaccin contre le coronavirus. Objectif ? Connaître en un clic le nom que vous porteriez en 2022 si Éric Zemmour venait à être élu président de la République en 2022. Ainsi, si vous comptiez appeler votre enfant "Sarah", il faudra selon ce site changer de prénom pour "Marie". Même chose pour "Mohamed", qui est changé par le site en "Maxime". Une manière de tourner en dérision la proposition portée par Éric Zemmour. Pour votre information, "Zinedine" devient "Bernardin" et "Jordan" se transofrme en "Jean". Le nouveau président par intérim du Rassemblement national Jordan Bardella appréciera. 1 856 488 personnes se sont déjà amusé à tester leur prénom.

De son côté Guillaume Rozier, ingénieur en informatique spécialisé dans le traitement des masses de données et crétaurt de Covid Tracker, Vaccin Tracker et Vite ma dose !, a réagi sur Twitter en assurant qu'il n'y était pour rien cette fois-ci.

Pour rappel, jusqu'en 1993, la loi française limitait les possibilités de prénoms que l'on pouvait choisir. Éric Zemmour souhaite restaurer la loi de 1803 à laquelle fait d'ailleurs référence Éric Zemmour, seuls les prénoms issus des différents calendriers et de l'histoire ancienne étaient autorisés. La loi du 11 germinal an XI (1er avril 1803) obligeait en effet les parents à choisir un prénom dans divers calendriers ou parmi les personnages de l'Histoire antique. Cette loi avait été abrogée en 1993.

Pour information, l’Insee a publié son traditionnel classement des prénoms les plus donnés en 2020 en France le mercredi 28 juillet dernier et les choses ont bougé. Emma, qui domine le classement depuis plusieurs années, a été dépassé par les Jade en 2020. On retrouve ensuite le prénom Louise en deuxième position, suivi d'Emma, Alice, Ambre, Lina, Rose, Chloé, Mia et Léa dans le top 10.  Du côté des garçons, le classement est également quelque peu bouleversé avec la chute de Gabriel, qui trustait la première place du classement depuis 2015 et qui a été détrôné cette année par Léo avec 4496 bébés nommés ainsi. Gabriel arrive juste derrière avec 4415 enfants qui ont reçu ce nom en 2020. On retrouve le classique mais incontournable Raphaël en troisième position (3970), devant Arthur (3800), Louis, Jules, Adam, Maël, Lucas et Hugo.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.