Durant les six mois qui ont précédé son interpellation, les enquêteurs se sont intéressés à la personnalité de Cédric Jubillar. "Blessure narcissique", "provocateur", "colérique"... Les langues se sont déliées dès le début de l'affaire.
Disparition de Delphine Jubillar : la personnalité de son mari au coeur de l'enquêteAFP

Un retournement de situation. Cédric Jubillar – le mari de l’infirmière de 33 ans qui a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier à Cagnac-les-Mines (Tarn) – a été interpellé par les gendarmes de la section de recherche de Toulouse mercredi 16 juin, alors qu’il se trouvait sur son lieu de travail. Il a été placé en garde à vue, tout comme sa mère Nadine et son beau-père Olivier.

Selon les informations du Parisien, les enquêteurs le soupçonnent d’être impliqué dans la disparition de sa femme Delphine Jubillar, après avoir relevé des incohérences dans le récit qu’il a donné aux forces de l’ordre dès le mois de décembre. Des éléments issus des analyses techniques viendraient également contredire certains points de son discours, notamment le fait que son épouse soit sortie de leur maison en pleine nuit. Près de 24 heures après son interpellation, Cédric Jubillar reste sur la version qu’il donne depuis six mois et nie toute implication, révèle Le Parisien.

Disparition de Delphine Jubillar : le scénario des enquêteurs

Avant de l'arrêter, les gendarmes ont établi ce qu’ils pensent être le scénario criminel de cette nuit de décembre. Alors qu’il a expliqué s’être couché tôt ce soir-là, l’époux de Delphine Jubillar serait resté éveillé une partie de la nuit, selon les données techniques de son téléphone. Une photo que la mère de famille aurait envoyé à son amoureux, avec lequel elle prévoyait de s’installer, montrerait qu’elle aurait prévu d’aller au lit et pas de sortir en pleine nuit, contrairement à ce que l'on pense depuis six mois.

Interrogé par les enquêteurs, Cédric Jubillar n’aurait pas nié avoir eu connaissance de la liaison de sa femme, dévoile Le Parisien. S’ils ont fait croire le contraire, les gendarmes tout comme les magistrats instructeurs n’ont pas refermé la piste du mari dans l’enquête, multipliant les investigations et les écoutes. Une enquête de personnalité a également été menée, révélant que la séparation à venir aurait pu déclencher une "blessure narcissique" chez le trentenaire. Discret depuis le début de l’affaire, peu enclin à s’exprimer, qui est vraiment Cédric Jubillar ? Dans son entourage, les langues se délient…

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.