Un chercheur australien a identifié près de 400 mystérieuses structures en pierre vieilles de plus de 2 000 ans, dans le désert saoudien. Le site a initialement été repéré grâce à Google Earth. 

Un archéologue de l’Université d’Australie occidentale, David Kennedy, est pour le moment incapable d’expliquer la signification de sa dernière trouvaille. Le chercheur a identifié dans le désert saoudien près de 400 structures en pierre, assemblées par l’homme, dont l'ensemble le plus ancien pourrait avoir 9 000 ans.

"On ne peut les voir de façon intelligible au niveau du sol, mais si vous vous élevez de plusieurs dizaines de mètres, ou plus haut grâce à un satellite, elles apparaissent dans toute leur beauté", a indiqué David Kennedy dans un communiqué, cité par Sciences et Avenir. L’archéologue, pourtant habitué à la région, n’a jamais rien vu de tel. "Je les ai appelées des "barrières" car quand vous les regardez d'au-dessus, elles ressemblent à des clôtures de champs mises à plat, avec deux poteaux droits de chaque côté reliés par un ou plusieurs longs traits", a-t-il expliqué.

A lire aussi : Des scientifiques détectent un mystérieux signal venant d’une autre galaxie

Publicité
"Leur fonction est un mystère"

Pour l’heure, la fonction de l’assemblage des pierres demeure un véritable mystère. "Elles ne ressemblent pas à des structures dans lesquelles des gens auraient vécu, ni à des pièges pour animaux ou des structures pour se débarrasser de cadavres. Leur fonction est un mystère", a ajouté David Kennedy dans son communiqué. Les murs en pierre ont été repérés en premier lieu en 2004, par le Saoudien Abdoullah Al-Saëid, avant qu’il n’identifie l’ensemble des structures via Google Earth quatre ans plus tard.

C’est à ce moment-là qu’il a contacté l’archéologue australien. "Il me dit : "Je m'intéresse au patrimoine de mon pays et j'ai aperçu sur Google Earth d'étranges structures dans les champs de lave"" a raconté ce dernier à la chaîne américaine ABC. Comme le souligne Sciences et Avenir, David Kennedy et ses équipes ont photographié et étudié plusieurs milliers de surprenantes structures en pierre depuis 1997. 

Vidéo sur le même thème : L‘île de Pâques protège ses eaux

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité