L'infectiologue Didier Raoult s'est exprimé sur la notion de changement climatique. Il a reconnu qu'il y aurait des variations, mais elles n'auraient "rien à voir avec le drame qu'on a raconté".
Didier Raoult : l'infectiologue se montre sceptique envers le changement climatiqueL'infectiologue s'est une nouvelle fois fait remarquerAFP

Le Professeur Raoult fait une nouvelle fois parler de lui pour ses prises de position très tranchées. Cette fois-ci, l’infectiologue a remis en cause les effets du changement climatique dans un entretien accordé à l’Express. Il justifie son avis en déclarant que le sujet a cessé d’être de la science pour finalement devenir un culte. Que veut-il dire par là ? "Vous pouvez m'accuser de climato-scepticisme comme de tous les scepticismes, et je suis d'accord, car sinon, je cesse d'être un scientifique, et je deviens un prêtre", s’explique Didier Raoult. "Si vous voulez contester certains points, vous êtes un hérétique, et si on pouvait vous brûler, on le ferait".

Une prise de parole très forte qui n’a pas tardé à faire du bruit sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter, où les internautes se sont emparés du sujet.

L’infectiologue a poursuivi son argumentation en indiquant que la causalité du réchauffement climatique n’est pas connue, informe BFMTV. Il admet néanmoins qu’il existe "des variations climatiques que l'on peut observer", mais qu’elles n’auraient "rien à voir avec le drame qu'on a raconté".

Tout de même favorable aux mesures environnementales

"Moi, je regarde les photos satellite, et je ne vois pas de modifications majeures sur la surface de la glace depuis trente ans ! Ça a un peu bougé à un moment et, maintenant, ça ne bouge pas beaucoup. Donc, l'apocalypse qu'on nous prédisait, je n'y crois pas"

Le professeur a tenu à ajouter qu’il était tout même favorable aux précautions prises en matière environnementale : "Nous sommes entrés dans l'anthropocène: c'est-à-dire l'ère où l'Homme change le monde dans lequel il vit, et qu'il faut faire attention".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.