Ecouter l'article :

Les députés ont donné leur feu vert à cette proposition de loi LREM mais certains députés de gauche ont regretté une mesure "hors sujet". Les modalités d'application doivent encore être définies.
Déconfinement : l’Assemblée vote le "don de congés" aux soignants en "chèques vacances" AFP

La mesure avait suscité le débat dans l’Hémicycle, elle a finalement été adoptée. L’Assemblée nationale a voté mardi 2 juin dans la soirée une proposition de loi de La République en marche concernant les soignants des hôpitaux et plus particulièrement leurs congés. Les salariés français peuvent désormais leur "donner" des congés, sous la forme de chèques vacances, rapporte le Huffington Post. Le rapporteur LREM Christophe Blanchet a affirmé que cette mesure défendue par son camp devait permettre à "la solidarité des Français de s’exprimer" après le long combat des soignants, en première ligne face au coronavirus Covid-19.

"Contribuer à la relance du secteur du tourisme"

La gauche s’était opposée à ce texte, jugeant la mesure "hors sujet", alors que le personnel de l’hôpital public demande plus de moyens. Caroline Fiat, députée la France insoumise, a affirmé que ce n’était "pas aux citoyens de remercier les personnels" hospitaliers mais bien "à l’Etat". En réponse, le député du Calvados Christophe Blanchet a affirmé que la mesure ne "se substitue pas aux mesures de grande ampleur nécessaires pour donner davantage de moyens".

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a, de son côté, affirmé que "cet acte de générosité permettra dans le même temps de contribuer à la relance du secteur du tourisme très fortement affecté" par la crise sanitaire. Le Ségur de la Santé, dont les conclusions sont attendues en juillet, doit apporter des réponses aux différentes revendications de ces soignants, notamment la hausse des salaires et la mise en place de nouveaux moyens.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.