Le procédé peut paraître radical mais le phénomène est bien réel. Cependant, la manœuvre n'est pas sans risque pour les escrocs…
IllustrationIstock

Crash for cash : une tentative ratée

Dans une vidéo relayée par le site du Dailymail, une personne soupçonnée d’être l’auteure d’une escroquerie "crash for cash" a mal négocié son coup. La manœuvre consiste à sortir de nulle part devant un véhicule pour l’inciter à freiner brusquement et entrer légèrement en collision avec.

Après impact, l’escroc simule alors des blessures et réclame alors une compensation financière à sa victime. Mais pour la femme que l’on aperçoit sur les images de la vidéosurveillance, sa tentative a failli lui coûter très cher.

En effet, l’arnaqueuse était cachée derrière des arbustes au bord de la route. Au moment où une voiture blanche arrive elle décide de se jeter devant ses roues. Malheureusement pour elle, lors de l’impact, sa tête vient heurter le pare-choc du véhicule.

A lire aussiArnaques aux impôts, chantage coquin… Les plus folles escroqueries de la rentrée

Crash for cash : une escroquerie répendue

L’incident s’est produit dimanche 2 septembre dans le district de Linxiang, en Chine. L’auteure de la tromperie aurait subi de graves blessures après sa tentative infructueuse, selon les médiaux locaux dont le Dailymail se fait l'écho.

Le journal britannique précise que si cette femme est reconnu coupable de tentative d’escroquerie, elle ne sera pas indemnisée pour l’accident. Ce phénomène n’est pas isolé en Chine. La pratique est connue sous le nom de "peng ci" en chinois.

Pour de pas être victime de telles escroqueries, des automobilistes ont trouvé une solution. Ils équipent leur automobile d'une dash cam. Il s’agit d’une caméra embarquée qui filme les trajets de l'appareil. En cas d’accident, le système permet d’apporter des preuves visuelles du déroulement des faits et de la bonne foi du conducteur.

Ce système est très répandu en Russie, notamment, pour éviter cette escroquerie mais aussi d’autres simulations d’accident. En effet, certains automobiliste reculent brusquement à un feu rouge ou à un stop pour accuser l'automobile derrière eux de les avoir percuté, rapporte Slate. En France, le cas le plus connu est celui de l'arnaque au rétroviseur. Un stratagème qu'explique Planet.

Vidéo : Crash for cash cette inquiétante arnaque qui se répand

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.