Selon l'Organisation mondiale de la santé, le coronavirus Covid-19 pourrait "ne jamais disparaître". Explications.
Covid-19 : le message alarmant publié mercredi par l'OMSIllustrationAFP

Cette déclaration fait l’effet d’un coup de massue. Le mercredi 13 mai, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que le coronavirus Covid-19 pourrait ne jamais disparaître, indique 20 minutes. En effet, cette maladie risque de devenir récurrente, obligeant la population à apprendre à vivre avec. Les chiffres publiés ce jeudi 14 mai sont d’ailleurs impressionnants, puisque le bilan mondial approche les 300 000 morts. C’est Michael Ryan, directeur des questions d’urgence sanitaire à l’OMS, qui s’est exprimé sur le sujet alors que de nombreux pays lèvent progressivement les restrictions qu’ils avaient mises en place.

"Nous avons un nouveau virus qui pénètre la population humaine pour la première fois et il est en conséquence très difficile de dire quand nous pourrons le vaincre", a expliqué le chirurgien lors d’une conférence de presse virtuelle à Genève (Suisse). "Ce virus pourrait devenir endémique dans nos communautés, il pourrait ne jamais disparaître", a-t-il ajouté. Le moyen de transmission de la maladie est l’un des facteurs qui a poussé l’OMS à cette constatation. En effet, le coronavirus Covid-19 pourrait se transmettre par la parole, et non seulement par la toux ou l’éternuement. "Les microgouttelettes de salive générées par la parole peuvent rester suspendues dans l’air d’un espace fermé pendant plus de dix minutes", d’après un rapport publié dans la revue PNAS.

Les États-Unis durement touchés

La circulation du virus ces derniers mois est impressionnante, à tel point que certains cherchent des responsables, à l’instar des États-Unis, pays le plus touché avec un total de 84 000 morts. Selon le président Donald Trump, la Chine est responsable de l’ampleur de la pandémie. Il l’accuse notamment d’avoir dissimulé pendant longtemps des informations primordiales. Ce que dément fermement le pays.

Le virus sera présent longtemps parmi nous, car il y aura une "recrudescence des cas à l’automne", indique Rick Bright, un haut responsable sanitaire récemment limogé par le président des États-Unis. "2020 sera l’hiver le plus sombre de l’histoire moderne". L’impact économique pourrait être très important sur le pays, d’après le patron de la Banque centrale américaine, Jerome Powell. Il a indiqué que des fonds d’aides supplémentaires seraient très certainement nécessaires, en plus des quelque 2 900 milliards de dollars de soutien déjà débloqués.

Vidéo : La machine à laver, seule option pour nettoyer les masques en tissu ?

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.