Le gouvernement a annoncé la fin du port du masque obligatoire pour les élèves de primaire dans les départements où le taux d'incidence est inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants. Mais si l'épidémie recule dans une majeure partie de la France, le virus continue de circuler activement par endroit. Voici les départements où les écoliers devront garder le masque après le 4 octobre.
Covid-19 dans les écoles : les départements où le masque sera toujours obligatoire après le 4 octobre

Certains Français pourront bientôt tomber le masque. Face aux indices épidémiques encourageants, le gouvernement a fait le choix d’alléger localement certaines restrictions : à partir du 4 octobre, les enfants scolarisés en primaire ne seront plus obligé de porter le masque. Du moins dans certains départements, puisque seuls ceux "où le taux d'incidence est inférieur à 50 pour 100 000 habitants depuis au moins 5 jours" sont concernés, précisent sur leur site les autorités. Une mesure qui concerne "entre un tiers et la moitié des départements", annonçait au micro de France Info Jean-Michel Blanquer, mardi 28 septembre. Selon les dernières données de Santé Publique France, le taux d’incidence de 59 départements est passé sous la barre des 50, et il continue de reculer dans une majorité de territoires.

Concernant les enseignants, le ministre de l’Education nationale a précisé que "ce point-là n’était pas arrêté", bien que ce soit "plutôt son souhait". Si l’obligation du port du masque a pris fin le 17 juin 2021 à l’extérieur, à l’exception des départements où le préfet en a décidé autrement, le gouvernement ne semble pour l’instant pas prêt à étendre cette mesure aux lieux publics clos. Le pass sanitaire, lui aussi, a encore de beaux jours devant lui.

Pass sanitaire : jusqu’à l’été prochain ?

Alors que le pass sanitaire devait initialement prendre fin le 30 septembre, puis le 15 novembre, il devrait rester en vigueur encore quelques mois. "Ce que nous allons proposer au Parlement, c'est de maintenir pendant plusieurs mois encore, jusqu'à l'été, la possibilité d’y recourir" déclarait à l’issue du conseil des ministres le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le mercredi 29 septembre, propos rapporté par Le Point. Et d’ajouter : "Évidemment, notre souhait, c'est ne pas avoir à y recourir", mais "il faut se donner les moyens, pendant encore plusieurs mois, d'avoir la possibilité de recourir à des mesures pour protéger les Français."

Découvrez dans notre diaporama les départements où les écoliers ne pourront toujours pas tomber le masque à partir du 4 octobre. Les départements sélectionnés sont ceux dont le taux d’incidence au 4 octobre devrait être supérieur à 50 cas pour 100 000 habitants, selon les dernières données de Santé Publique France.

Alpes-de-Haute-Provence

1/17
Alpes-de-Haute-Provence

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 79

Evolution du taux d’incidence : -31,2%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 54

Alpes-Maritimes

2/17
Alpes-Maritimes

Dans les Alpes-Maritimes, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 89

Evolution du taux d’incidence : -20,4%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 71

Bouches-du-Rhône

3/17
Bouches-du-Rhône

Dans les Bouches-du-Rhône, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 151

Evolution du taux d’incidence : -38,3%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 93

Charente

4/17
Charente

En Charente, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 57

Evolution du taux d’incidence : +61%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 92

Drôme

5/17
Drôme

Dans la Drôme, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 75

Evolution du taux d’incidence : -31,9%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 51

Essonne

6/17
Essonne

Dans l'Essonne, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 69

Evolution du taux d’incidence : -6,9%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 64

Haute-Vienne

7/17
Haute-Vienne

En Haute-Vienne, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 54

Evolution du taux d’incidence : -3,4%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 52

Haute-Savoie

8/17
Haute-Savoie

En Haute-Savoie , les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 70

Evolution du taux d’incidence : -12,3%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 61

Hauts-de-Seine

9/17
Hauts-de-Seine

Dans les Hauts-de-Seine, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 67

Evolution du taux d’incidence : -20,2%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 53

Jura

10/17
Jura

Dans le Jura, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 69

Evolution du taux d’incidence : +27,9%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 88

Moselle

11/17
Moselle

En Moselle, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 71

Evolution du taux d’incidence : -17,3%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 59

Paris

12/17
Paris

A Paris, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 77

Evolution du taux d’incidence : -5,9%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 72

Puy-de-Dôme

13/17
Puy-de-Dôme

Dans le Puy-de-Dôme, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 53

Evolution du taux d’incidence : +18,5%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 63

Seine-Saint-Denis

14/17
Seine-Saint-Denis

En Seine-Saint-Denis, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 93

Evolution du taux d’incidence : -17,7%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 77

Val-de-Marne

15/17
Val-de-Marne

Dans le Val-de-Marne, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 75

Evolution du taux d’incidence : -10,3%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 67

Val-d'Oise

16/17
Val-d'Oise

Dans le Val-d'Oise, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 74

Evolution du taux d’incidence : -19,6%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 59

Yveline

17/17
Yveline

Dans les Yvelines, les masques devraient rester obligatoires dans les écoles primaires après le 4 octobre, selon les données de Santé Publique France :

Taux d’incidence : 78

Evolution du taux d’incidence : -20,1%

Taux d’incidence le 4 octobre si l’évolution reste la même : 62

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.