Si La Poste a pu poursuivre son activité de distribution jusqu'à présent, la société va finalement devoir lever le pied. Pour des raisons de sécurité, le nombre de facteurs en service va diminuer progressivement.
Courriers, colis… La Poste réduit ses servicesAFP

Avec l'épidémie de coronavirus qui se propage en France, certaines sociétés ne peuvent poursuivre leur activité au même rythme que d'habitude. C'est le cas de La Poste, qui va finalement réduire ses services, après les avoir conservés depuis le début du confinement. Le groupe a décidé, lundi 23 mars, d'adapter son organisation, "pour protéger la santé des postiers et assurer ses missions essentielles", rapporte Le Monde.

Ainsi, c'est le temps de travail des facteurs et du personnel dans les centres de tri qui va être réduit progressivement, détaille le quotidien. La distribution des lettres et colis sera donc ralentie. Au sein du groupe, on précise que cette modification sera "sans impact sur la rémunération" des employés.

Des services décalés

Le Monde précise ensuite que les facteurs travailleront d'abord 4 jours dans la semaine, à partir du 23 mars, puis seulement trois jours par semaine, à partir de la semaine du 30 mars. La Poste ne sait pas vraiment si le service pourra se poursuivre, à cause du manque d'effectif. Pour l'instant, le courrier continue bien de circuler, mais seulement un jour sur deux.

Les facteurs encore disponibles devraient désormais effectuer des services en décalés, pour éviter la propagation du virus. Ainsi, le but est de limiter le nombre de postiers présents simultanément sur un même site de travail, précise Le Monde : "L'objectif étant de ne jamais avoir plus de 50 % des effectifs présents en même temps sur un site".

La Poste assure par ailleurs que la priorité sera donnée aux services assurant un lien social avec les clients. Cette dernière évoque notamment "le portage des repas aux seniors, [ou encore] le portage des médicaments et de produits sanitaires nécessaires aux personnels soignants".

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.